Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

04 juillet 2012

Taboulé des Incas

Cela fait un moment que je n'avais pas ressortie le livre de Cléa, sur le Quinoa (éd. La plage), et d'ailleurs une éternité que je n'avais pas acheté du quinoa.

Et puis dernièrement pour finir un vieux paquet de quinoa rouge, j'ai racheté du quinoa blanc... ce qui a amené à table, une vieille discussion (pourtant toujours d'actualité).

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le quinoa, et bien le Chenopodium quinoa (de son petit nom latin) est une plante herbacée, qui pousse sur les plateaux de Bolivie ou du Pérou majoritairement. On dit que les Incas l'appelaient « chisiya mama », qui signifie « mère de tous les grains ».
Mais le quinoa n'est en aucun cas une céréale (comme le blé, l'avoine...)

En fait, le quinoa est une plante très riche en protéines, et qui constitue de ce fait la base de l'alimentation des populations des plateaux de l'Altiplano.

Pour pousser cette plante a besoin de très peu de chose, mais d'altitude (au-delà de 2000 m d'altitude) et de conditions climatiques que l'on ne retrouve apparemment que dans les Andes. Je vous mets ici un lien vers un documentaire photographique de l'IRD (Institut de Recherche et de Développement) sur la culture du quinoa, que je trouve très parlant.

Il existe plusieurs variétés de quinoa, sachant qu'en France vous en trouverez 2 en vente : le quinoa rouge et le quinoa blanc (ce dernier étant le plus commun chez nous) - vous trouverez le rouge dans les magasins bio en général.
         

     
Le quinoa est souvent vendu sous le label du "commerce équitable", puisqu'il n'est apparemment pas possible de faire pousser facilement le quinoa ailleurs que sur les plateaux de l'Altiplano. On parle même de rente "bio-équitable" s'agissant de sa culture.

Cependant, je vous invite à lire une très intéressante étude sur la culture du quinoa, qui fait s'interroger sur nos consommations.
En effet, même si la culture du quinoa est équitable et de ce fait, fait vivre une multitude de petits producteurs locaux, la popularité en Europe du quinoa, et notamment en France (1er consommateur de quinoa en Europe), en a augmenté la demande, et donc pose une problèmatique écologique.
La culture en est devenue plus intensive que la culture limitée à l'alimentation de la population locale, et qui dit intensif dit appauvrissement du sol (voir stérilité totale d'après cette étude), ce qui risque de poser problème sur le long terme.

Alors un bien pour un mal ?

Difficile dilemme : faut-il arrêter d'en acheter et couper une source de revenu aux cultivateurs locaux ou continuer d'en acheter avec le risque de stérilité des sols qui verront un jour cette culture s'éteindre.

Un billet que je ne fais pas sans m'interroger, car comme beaucoup de consommateur il m'arrive d'en acheter (et bien d'autres produits du même type d'ailleurs). 

On dit que le bio, l'équitable : c'est mieux, c'est responsable... et on dénigre d'autres produits non bio ou utilisant des ingrédients pas totalement sains pour notre santé.... Sans ouvrir la polémique ou le débat ;o), et sans vouloir donner de leçon (car sinon elle est d'abord pour moi), voici une recette pour y réfléchir.
            

Taboulé des Incas
          

          
Ingrédients

250 gr d'un mélange de quinoa rouge et blanc
le jus d'un citron et demi
6 cuil à soupe d'huile d'olive
1 bonne poignée de raisins secs
1 botte de persil plat
quelques feuilles de menthe
4 oignons nouveaux
4 belles tomates
1 carotte râpée
sel
poivre
      

Avant de la faire cuire, rincer la quinoa sous l'eau froide (cela permet en d'en retirer l'amertume).

Mettre la quinoa dans une casserole avec un quantité d'eau équivalente à celle pour la cuisson du riz.
Et faire cuire environ 10-15 minutes.
Elle doit rester légèrement croquante.

Egoutter la quinoa et la laisser refroidir.

Laver et couper les tomates en petits dès en retirer les pépins.

Eplucher, laver et râper la carotte.

Eplucher et couper  en brunoise les oignons nouveaux.

Laver, essorer et ciseler le persil plat et la menthe.

Dans un saladier mettre tous les ingrédients
(quinoa, tomates, carotte, oignons, menthe, persil et les raisins secs)
et ajouter le jus de citron, l'huile, le sel et le poivre.

Goûter et resctifier en jus de citron si besoin, ainsi qu'en sel et poivre.

Servir bien frais en entrée.
         

    


         

parchemin :  Taboul__des_Incas

drapeau_anglaisEnglish version of recipe :   

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 09:41 - Entrée - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Taboulé des Incas

    le résultat est coloré et appétissant!à tester ce quinoa!bonne journée

    Posté par Anaïck, 04 juillet 2012 à 09:46 | | Répondre
  • Je suis grandement interpellée par d'une part le titre de ta recette Taboulé des Incas, pour une passionnée d'archéologie(...). et d'autre part par la problématique que tu soulèves par rapport à notre consommation grandissante du quinoa. Merci pour cet article très intéressant.

    Posté par CtresFacilAfaire, 04 juillet 2012 à 09:53 | | Répondre
  • Très beau ton taboulé!! Par contre, c'est vrai que maintenant je me poserais des questions avant d'acheter.
    bonne journée et bonnes vacances(?), Prici

    Posté par prici, 04 juillet 2012 à 10:03 | | Répondre
  • Toutes ces petites graines j'adore!
    de trés jolies saveurs! bravo!

    Posté par novice en cuisin, 04 juillet 2012 à 11:17 | | Répondre
  • J'ai goûté pour la première fois du quinoa au restaurant il y déjà un moment j'avais adoré, je pense en acheter d'ailleurs pour faire une aussi jolie recette que la tienne !

    Bonne journée

    Posté par Floriane, 04 juillet 2012 à 11:34 | | Répondre
  • Pas mal du tout! J'aime, ça change de la semoule classique! Bisous

    Posté par Val, 04 juillet 2012 à 13:47 | | Répondre
  • Je n'ai jamais mangé de quinoa. Et après lecture de ton article, c'est à réfléchir. Bisous.

    Posté par martine, 04 juillet 2012 à 14:07 | | Répondre
  • Je n'ai jamais cuisiné les quinoa, là je n'ai plus d'excuses. Bises

    Posté par Margot Zhang, 04 juillet 2012 à 14:37 | | Répondre
  • Je connaissais Le quinoa mais Je n'en ai Jamais mange !!!! Tres instructif ton billet!!! En tous les cas,, bonne Idee ton tabbouleh au quinoa, j'y gouterai bien !!!!!!! Xxxxxxx

    Posté par Geosand, 04 juillet 2012 à 15:29 | | Répondre
  • Voila une recette que je pratique souvent, elle est délicieusement rafraîchissante!

    Posté par betsa, 04 juillet 2012 à 17:47 | | Répondre
  • Je sais que le chénopode blanc se boulotte en salade ou épinard, mais du coup je me pose la question des graines ....
    pourquoi aller chercher si loin quand ça pousse dans nos prés

    Posté par Catherine, 04 juillet 2012 à 19:48 | | Répondre
  • Tiens j'ai justement prévu de faire un taboulé à la quinoa cette semaine. Moi je ne suis pas une grande consommatrice et c'est une graine qui ne m'inspire guère. J'ai cherché des recettes pour voir si on pouvait le mettre cru comme le boulgour ou la semoule et tout le monde semble la faire cuire. Mais j'ai trouvé des recettes où on la fait germer, je vais essayer.

    Posté par stef de fla, 04 juillet 2012 à 20:07 | | Répondre
  • Belle version !

    Posté par Chris, 04 juillet 2012 à 20:17 | | Répondre
  • Coucou Macaronette,

    Joli taboulé !!
    J'en ai un à publier très prochainement également. C'est la saison.
    Bisous. Capu

    Posté par capu, 04 juillet 2012 à 22:08 | | Répondre
  • ce taboulé là il est parfait! Douce soirée de mercredi, bises Lou

    Posté par lou, 04 juillet 2012 à 23:17 | | Répondre
  • tout d'abord, merci pour cet article... j'avoue adorer le quinoa rouge sans le consommer à outrance... je pense qu'en terme d'écologie et d'équitable, tout réside dans la mesure, comme pour tout... mais je suis comme toi à la lecture de ton article, je ne sais si je dois arrêter d'en consommer pour préserver les sols ou continuer et permettre à quelques producteurs de vivre dignement pour le travail fourni...
    En attendant, ton taboulé et ses racines incas me semblent parfaits! Bisous doux.

    Posté par RiriColibri, 05 juillet 2012 à 00:22 | | Répondre
  • Je n'ai jamais été convaincu par le quinoa mais peut être parce qu'il avait été mal cuisiné... Il faudrait que j'essaye ta belle recette

    Posté par riricuisine, 05 juillet 2012 à 00:48 | | Répondre
  • c'est excellent !!

    Posté par doobye, 05 juillet 2012 à 07:22 | | Répondre
  • Ça fait longtemps que je n'ai pas cuisiné de quinoa : ton taboulé est une bonne raison pour m'y remettre...

    Posté par Clémence, 05 juillet 2012 à 09:37 | | Répondre
  • c'est une très belle recette qui me plaît, c'est vrai que j achète très rarement de quinoa, je prefère faire le taboulé à la semoule!! bisous

    Posté par Jéro, 05 juillet 2012 à 10:34 | | Répondre
  • ça y est ce taboulé m'a ouvert l'appétit

    Posté par sandra, 05 juillet 2012 à 11:51 | | Répondre
  • Moi j'aime bien mais mon homme n'aime pas trop "les velcro" comme il appelle ça!!
    hi hi hi!!bizzzzzzzzzzz

    Posté par 4'ine, 05 juillet 2012 à 17:47 | | Répondre
  • Un très beau résultat!bien appétissant! j'adore le quinoa et j'en ai fait cette semaine "presque" comme le tien!un régal!
    Je vais voir de ce pas le lien! mais déjà ce que tu en dis...oui on doit réfléchir!!mais cela n'est pas facile!!!
    bises
    sicacoco

    Posté par sicacoco, 05 juillet 2012 à 18:25 | | Répondre
  • en + d'être beau, il a l'air excellent!

    Posté par Angie, 17 juillet 2012 à 15:42 | | Répondre
  • Bonjour, moi c'est Sylviane! j'adore le quinoa et j'en consomme souvent... et je viens de trouver le lien à ton article sur "c'est très facile à faire"... cela me fait réfléchir! J'aime le style de tes recettes alors je m'abonne!
    A bientôt donc! bisous

    Posté par sylviane, 18 juillet 2012 à 16:16 | | Répondre
  • Miam, j'adore ^^

    Posté par Pauline, 05 septembre 2012 à 03:41 | | Répondre
Nouveau commentaire