Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

03 janvier 2013

Gigot de 7 heures

Voici un plat que j'ai déjà eu l'occasion de faire pour un Noël, et que j'ai refais cette année pour le réveillon.

La recette me vient d'une amie, qui nous avait préparé ce plat pour un autre réveillon. Elle est issue d'un de ses livres de recettes, mais j'ai oublié (et oublié de nouveau) de lui en demander le nom (dommage, car elle a aussi une recette de blanquette à tomber).

C'est une cuisson lente et à basse température de la viande, comme celle pour la joue de boeuf, dont je vous avais parlé : ici. Ce type de cuisson à basse température, même si elle est longue, a pour avantage de rendre les viandes dites "dures" tendre et goûteuse.

Mais vous me direz : le gigot d'agneau n'est pas vraiment une viande dure !
C'est tout à fait vrai. De mes recherches, il semble que le plat d'origine était fait avec du mouton ou autre viande d'animal un peu "âgée" (des vielles carnes quoi !). On retrouve d'ailleurs une recette bien plus compliquée de gigot de 7 heures sous le nom de gigot de mouton de 7 heures dans "Le cuisinier Durand - Cuisine du Midi et du Nord" (1863 de Charles Durand).

On attribue des origines auvergnates à la recette du gigot de 7 heures en assimilant au gigot à la brayaude, qui est aussi un plat de viande mijoté longuement.

Toujours est-il qu'avec cette cuisson, la viande devient tendre au point que l'on peut manger le gigot de 7 heures à la cuiller, d'où son autre nom de "gigot à la cuiller".

C'est un plat rapide à faire, même si long à cuire, sachant pendant les 7 heures de cuisson, seul votre four va travailler ! Et tellement bon, qu'il en vaut la peine.
       

Gigot de 7 heures
   

       
Pour 6 personnes

Ingrédients

1 gigot raccourci et coulé de 2,5 kg
2 carottes
2 oignons
1 branche de céleri
1,5 l de bouillon de poule
1 petite boîte de concentré de tomates
10 grains de poivre
2 cuil à soupe d'huile
2 ou 3 couenne de lard
4 cuil à soupe d'eau de vie (ici du cognac)
6 gousses d'ail
1 branche de thym
1 feuille de laurier
4 à 6 fines tranches de lard fumé
1 cuil à soupe de fécule de pomme de terre
4 cuil à soupe de Madère

Eplucher, laver et couper les carottes en morceaux.
Peler et couper les oignons en rondelles.
Laver et couper la branche de céleri en morceaux.

Faire chauffer le bouillon de poule, et y delayer le concentré de tomate.
Mettre les grains de poivre dans une mousseline.

Préchauffer le four T°3 (120°C)

Dans une cocotte assez grande et allant au four, faire chauffer l'huile,
et y faire revenir sur toutes les faces le gigot d'agneau.

Retirer le gigot et vider l'huile.
Tapisser le fond de la cocotte avec la couenne, et poser le gigot dessus.

Faire chauffer l'eau de vie, et flamber le gigot.

Entourer la viande avec les légumes, et l'ail lavée mais non pelée.
Ajouter le thym, le laurier et le nouet de poivre, recouvrir du bouillon.
    

   

Recouvrer le gigot des tranches de lard fumée, et refermer la cocotte.
Faire cuire le gigot au four pendant 7 heures.
     

  

Egoutter le gigot, et le placer sur un plat de service que l'on réserve au chaud.

Filtrer le jus et les légumes dans un chinois, en pressant bien les légumes et le lard.
Perso, je garde les carottes et le lard pour le plat.

Dégraisser le jus de cuisson, et le faire réduire de moitié.
Diluer la fécule dans le Madère et la verser dans la sauce afin de la lier.

Servir le gigot nappé de sauce.

 


  
        
parchemin :

drapeau_anglaisEnglish version of recipe : 

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 08:49 - Plat - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Gigot de 7 heures

  • Il m'a l'air si moelleux ça donne vraiment envie, même si le temps de cuisson rebute un peu à l'heure des économies!!!
    bizzzzzzzzzzzzzz

    Posté par 4'ine, 03 janvier 2013 à 09:00 | | Répondre
  • Chouette recette ! Je m'invite à midi !!!!!!!!!

    Posté par katoo, 03 janvier 2013 à 09:17 | | Répondre
  • Comme il a du être tendre ce gigot !!!

    Posté par LadyMilonguera, 03 janvier 2013 à 09:19 | | Répondre
  • Je n'ai jamais cuisiné ni goûté de gigot de 7 heures, mais ça me fait très envie! La viande doit être tendre à souhait!

    Posté par Méli, 03 janvier 2013 à 10:13 | | Répondre
  • je ne mange pas ce genre de viande, mais j'ai toujours entendu parler du délice que c'était! 7 heures a attendre pour un fondant inégalé!bise!marianne

    Posté par la cuillère aux, 03 janvier 2013 à 10:26 | | Répondre
  • Une très belle recette! La viande doit être bien tendre!
    Bonne journée, Prici

    Posté par prici, 03 janvier 2013 à 10:56 | | Répondre
  • je sais que c'est bon, mais je n'ai pas le courage de me lancer, trop long! Bisous

    Posté par Val, 03 janvier 2013 à 13:28 | | Répondre
  • Waouh ça c'est du gigot! ^^

    Posté par Riricuisine, 03 janvier 2013 à 13:34 | | Répondre
  • miam! je connaissais le gigot de 7 h pour l'avoir dégusté,(un régal) mais ne connaissais pas cette recette! alors je la prends pour 1 de mes filles !
    il m'a l'air trop bon!!
    bises
    sicacoco

    Posté par sicacoco, 03 janvier 2013 à 14:37 | | Répondre
  • j'adore ce plat mais je n'en prépare presque jamais, 7h de four c'est quand même long !!

    Posté par babakitchen, 03 janvier 2013 à 16:59 | | Répondre
  • il doit être bien tendre miam miam
    meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2013, qu'elle t'apporte santé, bonheur, et la réalisation de tout ce qui te tient à coeur...

    bonne fin d'aprèm ma belle

    bisous

    Posté par Asma, 03 janvier 2013 à 17:12 | | Répondre
  • Extra !

    Posté par Chris, 03 janvier 2013 à 19:09 | | Répondre
  • j'adoreeee ton gigot !! il est excellent !!!

    Posté par stef, 03 janvier 2013 à 20:32 | | Répondre
  • là oui, je veux bien, meme du rab...
    le mouton, qu'il soit jeune ou vieux, je le boulotte uniquement cuit à donf, dixit le junior : quand tu le coupe à coup de dos de cuillère ou de bout de pain
    bisesssssssss

    Posté par Catherine, 04 janvier 2013 à 00:20 | | Répondre
  • Vraiment extra!! J'adore!
    Bonne nuit.

    Posté par Culinaire Amoula, 04 janvier 2013 à 00:36 | | Répondre
  • Un classique sans doute delicieux! Bisous et bonne journée,
    Lou

    Posté par lou, 04 janvier 2013 à 05:06 | | Répondre
  • magnifique! j'en avais déjà entendu parler mais maintenant que j'ai la recette je vais pouvoir m'y atteler! en plus j'adore ce genre de plat mijoté! merci!

    Posté par cookingmymy, 04 janvier 2013 à 11:29 | | Répondre
  • je suis une vraie fan de l'agneau, j'adore en manger, et ta recette me plait bien. La cuisson à basse température comme ça pour le gigot je ne connaissais pas.
    J'ai bien envie d'essayer, même si le fait de laisser cuire pendant 7 heures me fait un peu peur (les oublies sont mes amis) ^^

    Posté par KiKi, 04 janvier 2013 à 12:17 | | Répondre
  • Dommage que le gigot soit si cher par ici, je m'en ferais bien une tranche!

    Posté par Beah, 04 janvier 2013 à 20:29 | | Répondre
  • Superbe recette ! Je ne l'ai jamais réalisé, mais ça me tente beaucoup!
    Bises

    Posté par Eva, 05 janvier 2013 à 10:40 | | Répondre
  • Je confirme c'est top, je te raconterai mon menu de réveillon plus tard. Je sors de ma bulle deux minutes pour te souhaiter une année salée, sucrée, épicée et pimentée de mille et un bonheurs. Des bises amicales, Boljo

    Posté par boljo, 05 janvier 2013 à 13:24 | | Répondre
  • j'ai fait ça pour le réveillon (un peu différente la recette mais cuisson longue), on s'est régalé ! c'est comme ça que je préfère l'agneau, fondant ! Bonne journée

    Posté par Anaïck, 06 janvier 2013 à 09:43 | | Répondre
  • ta recette me fait saliver, habituellement je me damne pour une souris d'agneau fondante mais là ton gigot miam!

    Posté par nanou, 10 janvier 2013 à 21:14 | | Répondre
  • C'est une recette excellente. La spécialité de notre maison. Le gigot (raccourci) pour qu'il rentre dans la cocotte en fonte, est si tendre qu'il se découpe à la cuillère.
    C'était un plat du dimanche que les cuisinières mettaient à cuire sur le fourneau pendant qu'elles allaient à la messe. C'était une spécialité dont on trouve la recette exacte dans le livre de Madame de Grossouvre (épouse du conseiller de François Miterrand). Bon appétit ))

    Posté par Fifi, 18 décembre 2014 à 21:02 | | Répondre
Nouveau commentaire