Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

06 janvier 2013

Galette des rois en couronne de mini galettes comme chez Le Burgundy

Aujourd'hui, jour de l'Epiphanie, c'est le jour de la galette, jour où on tire les rois.

Chez moi, celle qui rencontre le plus grand succès, c'est la galette à base de pâte feuilletée et frangipane, puisque nous sommes au Nord de la Loire.

En principe, la galette des rois est de forme ronde. Mais cette année, en recevant le dernier "Journal du pâtissier", je suis tombée sur une galette de forme très amusante...
Toujours ronde, mais composée de mini galettes en cercles, idée originale pour la galette 2013 du chef pâtissier Yann Couvreur, du Beaudelaire, soit le restaurant de l'hôtel Le Burgundy.

Bilan, je me suis amusée à refaire cette forme de galette.

Je ne vous redonnerais pas l'origine de la galette des rois, que je vous avais raconté l'an passé (pour ceux que cela intéresse, c'est ici). Mais comme je sais que vous aimez les histoires comme moi, voici donc une anecdote amusante trouvée autour de la galette.

Vous connaissez sûrement la chanson : "J'aime la galette. Savez-vous comment ? Quand elle est bien faite avec du beurre dedans !", et peut-être savez-vous au travers de mes billets qu'au-delà d'être une cuisinière - pâtissière amateur, je travaille dans le domaine du droit... mais quel rapport !

Et bien, j'ai découvert au travers de mes diverses recherches et lectures que la galette avait été à l'origine d'un contentieux tenace entre les boulangers et les pâtissiers de la ville de Paris !
Ce litige a fait que longtemps la galette des rois a été le privilége des pâtissiers, tout au moins à Paris ! 

Au XVIIIème siécle, chacun cherche à protéger ses privilièges, ce qui fait que les pâtissiers (ou plutôt Maîtres - patissiers) avaient obtenu par un arrêt du Parlement de Paris du 18 août 1713, qu'il soit interdit aux boulangers de Paris de mettre des oeufs et du beurre dans leur pain et de cuire des gâteaux et pâtés.
Difficile alors de commercialiser des galettes "avec du beurre dedans !"... je vous laisse la chanson en tête.

Peu importe ce premier arret, les boulangers de Paris avaient malgré tout maintenu la tradition, qui voulait qu'à la période de l'Epiphanie, ils façonnaient et cuissaient dans leur four des gâteaux des rois (l'arrêt ne dit pas s'il s'agissait de galettes), afin de les offrir gratuitement aux Bourgeois de Paris. Pas de commerce la-dessous, puisque c'est gratuit ;o)

Mais, cela ne plaisaient pas du tout, mais alors pas du tout, aux Maîtres pâtissiers de la ville de Paris, qui, après un diverses décisions de justice de l'époque, fini par obtenir le 11 août 1717, un autre arrêt du parlement, interdissant cette fois, aux boulangers de la ville de Paris, "de cuire des gâteaux l'avant-veille ou la veille des Rois" !
Je vous ai mis le lien vers l'arrêt : un plaisir de lecture. Un arrêt qui vaut celui sur le chant du coq dans les campagnes... qui a dit que les juristes n'avaient pas d'humour ?

Bref, imaginez aujourd'hui une telle interdiction dans une boulangerie-pâtisserie... cela pourrait être drôle ! et pourrait se finir entre le pâtissier-boulanger ou le pâtissier et le boulanger en bataille d'oeufs et de farine.

Bon, je vous laisse avec la galette des rois de cette année, dont je vous remets la recette - même si clairement classique.
Sachant que comme Yann Couvreur, il vous est possible de garnir différemment chacune des mini-galettes, chacun son parfum préféré... mais là je n'avais pas le temps.
            

Galette des rois
        

en couronne de mini galettes
    


        
Pour 6 personnes

Pâte feuilletée

Pâte feuilletée maison pour moi - dont vous retrouverez la recette pas à pas ici (mais vous pouvez prendre de la pâte feuilletée chez votre boulanger ou dans le commerce).
Les quantités de la recette d'origine sont à diviser par 2 pour 1 seule galette.

Sinon je vous donne ci-dessous, une autre recette de pâte feuilletée, moins riche en beurre et qui fonctionne aussi très bien. 

Détrempe

250 gr de farine
5 gr sel
125 gr d'eau

175 gr de beurre sec ou beurre de tourage


La méthode de fabrication est sinon la même que ma recette habituelle.
          

              
Frangipane

 
Recette du livre de Lenôtre : "Faites votre pâtisserie comme Lenôtre" (ed Flammarion)

Crème Pâtissière vanillée

Ingrédients :

1/4 de litre de lait
½ gousse de vanille
3 jaunes d'œufs
60 gr de sucre semoule
20 gr de maïzena
             

Fendre la ½ gousse de vanille en deux et racler les grains.
Mettre les grains et les morceaux de gousse dans le lait, et le faire bouillir. 

Parallèlement, dans un grand bol fouettez les jaunes et le sucre.
Incorporer délicatement la maïzena, aux œufs blanchis, sans trop travailler la pâte.

Hors du feu, verser le lait bouillant sur le mélange en fouettant doucement.

Verser le mélange dans la casserole, et faire cuire jusqu'à la reprise de l'ébullition.
Attention, il ne faut pas laisser brûler.

Mettre la crème pâtissière dans un plat et filmer là au contact pour la faire refroidir complétement.


Crème d'amandes

Ingrédients :

120 gr de beurre
125 gr de poudre d'amandes
125 gr de sucre glace
1 œuf entier et la moitié d'un (pour cela battre l'oeuf comme une omelette et peser la moitié de son poids)
12 gr de maïzena
2 cuil à soupe de rhum brun (type Negritta)

Pétrir le beurre pour qu'il prenne la texture d'une pommade. 
Ajouter la poudre d'amandes, le sucre glace, puis les œufs un à un.

Une fois le mélange bien homogène, ajouter la maïzena et le rhum.          

 Mélanger la crème pâtissière froide à la crème d'amandes, 1 à 2 cuillères à soupe à la fois.
Réserver au frais.

Nota : la frangipane peut se conserver 8 jours au frais dans une boîte hermétique. Elle se congèle très bien aussi.

Finalisation

1 oeuf

Préparer un gabarit pour découper la pâte feuilletée, en attachant entre eux 6 cercles de 8 cm de diamètre.

Etaler la pâte feuilletée sur environ 3 mm, et découper une 1ère couronne de mini-galettes.
Etaler un autre morceau de pâte feuilletée, et découper de nouveau une courone de mini-galettes.
      

  

         
Déposer une des découpes de pâte feuilletées
sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.

Garnir chacune des petites galettes de frangipane, en laissant 1 bon cm autour,
et déposer dans l'une d'elle une féve (pas comme moi ! ici j'ai oublié !)
        

  

         
A l'aide d'un pinceau badigeonner le tour de chaque mini-galette d'oeuf battu,
puis déposer l'autre découpe de pâte feuilletée dessus.
Souder en appuyant, les bords de chaque mini galettes,
et à l'aide du dos d'un couteau festonner le tour de la couronne de mini-galettes.
      

             
Dorer le dessus et mettre au réfrigérateur pour au moins 30 minutes.

Pré-chauffer le four à 180 °C (T 6).

Faire des dessins sur le dessus avec un couteau fin, sans percer la pâte feuilletée.
Dorer de nouveau, et enfourner pour 30 minutes.

Laisser tiédir ou refroidir sur une grille.
Servir de suite, réchauffée ou froide, selon le goût.
   

   


    

Vos versions de la recette :

Chez La Faim des bananes

        

Pour d'autres versions de galettes :

- Galette des rois (traditionnelle à la frangipane) (version 2010)

- Galette des rois à la frangipane rose à la rose et aux pépites de framboises (version 2011)

- Galette des rois frangipane, chocolat et oranges confites (version 2012)
         

Et quelques photos de la production de cette année, j'en ai encore quelques unes à faire ;o)
     


   

         
Je vous mets pour l'occasion des photos, des dessins classiques que l'on trouve sur les galettes.

A noter, tout au long de l'année, on mange du Pithivier, gâteau à base de pâte feuilletée et de crème d'amandes, dont le dessin est celui avec les arcs de cercles (en bas au centre).
Pour l'Epiphanie, on fait la galette des rois, à l'origine aussi avec de la crème d'amande, mais avec le temps avec de la frangipane, et dont le dessin n'est pas aussi normé, et sur laquelle on peut a peu près tout faire :o)
       

Bonne Epiphanie

 

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 11:47 - Dessert - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Galette des rois en couronne de mini galettes comme chez Le Burgundy

  • L'histoire de la galette est vraiment amusante ! c'est une bonne idée de nous en faire part

    De petites galettes bien sympathiques pour une présentation qui change !

    bonne journée, bises

    Posté par Floriane, 09 janvier 2013 à 09:02 | | Répondre
  • Je suis complétement fan de cette présentation!
    Bravo

    Posté par Pauline, 09 janvier 2013 à 13:33 | | Répondre
  • Mince je l'avais repérée aussi celle-là. Maintenant si je la fais on va penser que je te copies dessus! L'idée de mettre des garnitures différentes dans chaque galette m'a aussi effleuré l'esprit mais après c'est pas juste car je sais où se trouve la fève.
    Je sais pas comment tu fais pour faire des galetets aussi plates et bien gonflées sur le côté, je suis jalouse.

    Posté par stef de fla, 10 janvier 2013 à 01:22 | | Répondre
  • Pas de problème pour la découper, c'est toujours difficile et comme c'est beau.
    Avec un petit café à cette heure matinale j'en prendrai bien une part.

    Posté par Micheline, 14 janvier 2013 à 04:59 | | Répondre
  • Superbe, je vais essayer, j'adore . Belle soirée

    Posté par Jackie, 06 janvier 2014 à 21:52 | | Répondre
  • Merci pour cette belle galette dont je me suis inspirée pour celle d'aujourd'hui chez moi. Bonne journée

    Posté par Michèle, 14 janvier 2016 à 05:20 | | Répondre
« Premier   1  2 
Nouveau commentaire