Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

14 août 2014

Oignons de Roscoff - attention aux imitations !... et une recette de Tatin d'oignons de Roscoff au boudin noir

Nous sommes en août début de la saison des oignons de Roscoff, qui annonce prochainement la fête de l'oignon à Roscoff :o))

A ne pas manquer si vous êtes dans la région ou souhaitez profiter d'un week-end sympa. Cette année la Fête de l'oignon de Roscoff aura lieu le week-end du 23 - 24 août.

Après la fête de 2013, cette année encore j'y serais, ayant prévu une dernière semaine de vacances dans la région :o)

Mais qu'est-ce qui fait que l'on fête cet oignon si particulier ?

L'origine de la culture de l'oignon à Roscoff, dans le Finistère Nord remonte au 17ème siècle. On attribue l'implantation de l'oignon de Roscoff dans la région à un moine capucin du nom de Frère Cyril, qui rapporta des graines du Portugal en 1647.

A l'époque, Roscoff était avant tout un important port maritime de commerce, et l'oignon riche en vitamine C permettait de prévenir le scorbut pour les marins. Sa culture prit de l'ampleur tout au long du 18ème siècle, et d'autant plus avec le déclin des activités maritimes. C'est à cette même période que la région du Haut Léon va devenir une grande région de cultures maraîchères.

Ce qui est étonnant avec l'oignon de Roscoff, c'est que les britanniques le connaissent mieux que nous ! Je dirais même que sans eux, les traditions liées à la culture de cet oignon auraient déjà disparu depuis fort longtemps... Vous me direz dans quelques années, ce sera le cas !
Paradoxalement, il est aussi étonnant que cet oignon soit aussi populaire en Angleterre, alors que ce pays est l'un des plus grands producteurs d'oignon d'Europe !

Mais comment cet oignon est devenu populaire au Royaume-Uni ?

La pauvreté ambiante pousse parfois à aller chercher fortune hors de chez soi. En l'occurrence, l'histoire commence avec Henri Ollivier, un jeune paysan de Roscoff, qui part en 1828 en Angleterre pour tenter de vendre ses oignons. Comme on raconte : "il en revint les cales vides et les poches bien remplies…"

De là sont nés les fameux "Johnnies" (qui sont évoqués partout dans Roscoff), surnom qui ait donné aux vendeurs d'oignons de Roscoff par les britanniques. Les Johnnies partent au Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles et Ecosse) après la récolte des oignons pour plusieurs mois afin de vendre au porte-à-porte leurs oignons en tresse. D'abord on part à pied, puis à partir de 1920 les Johnnies sont à vélo.

Le phénomène prenant de l'ampleur, les Johnnies vont s'organiser en compagnie de plusieurs hommes dirigés par un "master" qui gère l'équipe. Chacun tresse et vend. Et il n'y a pas que des hommes, on devient Johnnies à partir de 8 - 9 ans, chaque bras supplémentaire est un revenu de plus.
Dans les années 20, on comptait 1400 Johnnies, qui vendaient 9 000 tonnes d'oignons !  Aujourd'hui, ils sont moins de 20. Il faut dire que c'est un métier difficile et totalement non reconnu (ce qui implique qu'ils n'ont pas de couverture social... mais bien évidemment ils payent des impôts !)

Bref, si vous voulez en savoir plus, vous pourrez visiter la Maison de Johnnies à Roscoff. Si le lieu est petit, la présentation qui est faite par la guide, est fort passionnante. Et si vous n'allez pas à Roscoff, peut-être pourrez-vous regarder ce reportage.

La petite histoire racontée... et cet oignon de Roscoff alors !

N'est pas "Oignon de Roscoff", oignon qui veut. En effet depuis 1989, après 5 ans de travail pour l'obtenir, l'oignon de Roscoff bénéficie d'une Appellation d'Origine Contrôlée "AOC".

L'oignon de Roscoff est une variété d'oignon rosé de l'espèce Allium cepa.

Sa peau est rose-cuivrée (et il devient cuivre en vieillissant), et à l'intérieur sa chair est blanche avec un liseré rose. Sa taille réglementaire est de moyenne comprise entre 40 et 80 mm de diamètre.
De plus, l'oignon étant ramassé à la main, on lui conserve une queue de 5 cm au minimum, qui permet une meilleure conservation.

 

C'est ce que l'on appelle un oignon de garde, car il a ce que l'on appelle une bonne capacité de dormance, et ce sans aucun traitement anti-germinatif (utilisé pour une majorité des oignons que l'on trouve dans le commerce). Il peut être gardé jusqu’au printemps de l’année qui suit la récolte, voir plus. Et je le confirme, j'ai fini mes oignons de Roscoff achetés en 2013 juste avant les vacances d'été de cette année. Certes j'en ai quelques uns qui ont fini par germer... mais c'est bien normal au bout d'un an.

Il est présenté en tresse ou en sachet, et doit obligatoirement porter le logo ou le stick des oignons de Roscoff... à défaut, sauf si vous connaissez un producteur, il y a de forte chance pour que ce soit un "oignon rosé" de Bretagne.
On ne vous le vendra qu'à partir d'août jusqu'en mai.

 

Depuis l'obtention de l'AOC, la zone géographique de la production de cet oignon a été limitée à quelques communes dans le Nord Finistère. En dehors de cette zone, les oignons ne peuvent être appelés "oignon de Roscoff".

Ici, mes oignons viennent d'un producteur de Roscoff même, dont nous avons visiter le champs.

Les parcelles destinées à la mise en culture de l’« Oignon de Roscoff » ne doivent pas avoir été utilisée pour la culture d’allium (soit d'oignon, de poireau, d'échalote ou d'ail) durant les 2 années précédant leur mise en culture.
Cela oblige à une rotation des cultures. Après la récolte, on plante généralement des choux d'hivers.

 

Nous étions dans le champs après le soulevage, qui consiste à soulever les oignons pour couper les racines. Cela doit impérativement être fait avant le 25 août.
Après les oignons sont laissés à sécher... et tant qu'ils ne sont pas secs, on ne vous les vend pas. Il nous a fallu attendre 15 jours avant de pouvoir en acheter.

Après le séchage, chaque oignon fait l’objet d’une préparation manuelle consistant en un ébarbage pour retirer les racines et/ou en un tressage.

Chez un producteur, le kilo coûte au alentour de 0,60 à 0,80 euros... Dans le commerce... comment dire !! Sur le net, j'en ai vu à 20 euros le kilo ! Dans le commerce et sur les marchés, j'en ai trouvé entre 3 et 6 euros le kilo.

Mais fait attention, car bien souvent, on ne vous vend pas des vrais "oignons de Roscoff", mais des oignons rosés !! Donc chercher bien le logo, même vendu individuellement l'oignon doit porter un stick, à défaut c'est une arnaque.

  AOC Oignon de Roscoff

Et en cuisine ?

Biensûr mon billet va se finir avec une recette :o)

C'est un oignon que je qualifierais de mi-doux. Il est très fruité, peu piquant et peut parfaitement se manger cru dans une salade. Sa chair est croquante et juteuse.

Une fois cuit, il est très doux. Perso, je l'utilise dans quasi toutes mes préparations.

 

Ici, je l'ai utilisé pour faire une tarte tatin salée, accompagné de boudin.
           

Tatin d'oignons de Roscoff

au boudin noir
          

pour 4 personnes (moule à tarte de 22 cm de diamètre)

Ingrédients

35 g de sucre cassonade
20 g de beurre

Sel
Piment d'Espelette
8 oignons de Roscoff (choisissez oignons moyens d'un calibre de 40 millimètres de diamètre pour un plus joli effet)
2 boudins noirs
Pâte feuilletée

Pré-chauffer le four à 200 °C

Dans le moule à tarte, faire fondre et caraméliser le sucre et le beurre.
Cette opération se fait sur une plaque de cuisson ou sur le gaz.
En surveillant l'évaporation et la caramélisation : arrêter lorsque la couleur vous convient.

Saupoudrer de piment d'Espelette et de sel.

Eplucher les oignons de Roscoff, et couper les en 2 dans le sens de la largueur.
Répartir les demi-oignons dans le moule, et enfourner pour 10 minutes.
Vous pouvez couvrir d'un papier aluminium pendant la cuisson pour éviter que le dessus ne brûle.

Pendant ce temps retirer la peau des boudins et écraser les.

Au bout des 10 minutes, sortir les oignons et laisser les refroidir quelques minutes.

Recouvrer les oignons avec le boudin, en comblant les interstices.

Etaler la pâte feuilletée,
et découper un cercle de pâte feuilletée de 2 cm de diamètre de plus que la dimension de votre moule.
Mettre le cercle de pâte sur le boudins et les oignons,
et enfourner pour 30 - 35 minutes environ.

 

Sortir du four et démouler de suite.
Déguster chaud avec une petite salade.

  

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie

 

 

Posté par Totchie à 01:25 - Plat - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Oignons de Roscoff - attention aux imitations !... et une recette de Tatin d'oignons de Roscoff au boudin noir

    cette année je ne vais pas pouvoir aller à Roscoff dommage d'habitude j'en rapporte quelques kilo je vais me rabatte sur les oignons rosés quand ils sont correctement cultivés ils sont bon
    Bonne vacances bisous

    Posté par brigitte, 14 août 2014 à 06:51 | | Répondre
    • Bien d'accord.
      Ce qui m'énerve c'est l'arnaque de certains commerçants vis-à-vis du consommateur, qui en plus ne respecte pas le travail des producteurs.
      L'oignon rosé n'est pas mauvais en effet, mais si j'achéte de l'oignon rosé, je veux le prix de l'oignon rosé (moins cher que l"AOC oignon de Roscoff) et savoir ce que j'achéte.

      Nous étions le week-end dernier à Laval (marché du samedi Place des accacias), 2 vendeurs d'allium proposaient soi-disant des oignons de Roscoff (sans estampille !!), lorsque l'un d'eux m'a dit qu'il avait lui même été les chercher... et qu'il les vendait à quasi 7 euros le kilo (chez les producteurs c'est 0,6 ou 0,8 euros le kilo)... c'est désolant.

      Bref, je vais dorénavant faire quelques billets sur les producteurs et produits... l'occasion de belles gourmandises.

      Bonne fin de semaine et bon WE
      Macaronette

      Posté par Totchie, 14 août 2014 à 10:20 | | Répondre
      • tu as bien raison, à mon avis les oignons de Roscoff devaient être de simples oignons rosés ils en profitent surtout pendant les vacances et 7 euros le kg c'est plus cher qu'à Paris ..... perso je vais acheter mes oignons rosés chez un producteur qui n'a que des artichauts , pommes de terres, oignons et chou fleur selon la saison Il m'a réconciliée avec chou fleur et artichaut

        Posté par brigitte, 14 août 2014 à 11:43 | | Répondre
  • Je me demande si je ne vais pas la tester la semaine prochaine....je crois bien que oui, hi! Merci, bisous

    Posté par lespassionsdeval, 14 août 2014 à 09:32 | | Répondre
  • Merci beaucoup pour ce bel article et cette bonne recette...Hum cela sent bon...

    Posté par delphine, 14 août 2014 à 10:07 | | Répondre
  • Ils sont magnifiques ces oignons légèrement rosés violets ... et ta tatin, je me serai régalée !!!
    Biz

    Posté par Ingrid Lolibox, 14 août 2014 à 10:20 | | Répondre
  • voila un tatin qui me plait bisou

    Posté par evelyne, 14 août 2014 à 13:50 | | Répondre
  • voila un tatin qui me plait bisou

    Posté par evelyne, 14 août 2014 à 13:50 | | Répondre
  • Ta tatin me met l'eau à la bouche !

    Posté par LadyMilonguera, 14 août 2014 à 14:32 | | Répondre
  • J'adore lire tes billets toujours très intéressants ! et ta tarte tatin part directement dans mes favoris ! bises.

    Posté par Marie, 14 août 2014 à 17:40 | | Répondre
  • De bons oignons et de belle qualité, comme tu le dis ..il faut être vigilante! Ta petite tatin ...miam ! un vrai chef d’œuvre !
    bises
    sicacoco

    Posté par sicacoco, 14 août 2014 à 19:15 | | Répondre
  • Merci pour ce reportage très intéressant! Ta tatin est bien appétissante ... mais hélas pour moi, je n'aime pas le boudin noir...

    Posté par Prici, 14 août 2014 à 19:48 | | Répondre
  • une bien belle recette très originale, j'adore et je note ! bise

    Posté par Lucie, 14 août 2014 à 20:33 | | Répondre
  • C'est avec les oignons que je préfère le boudin noir, là il doit extra !

    Posté par Chris, 14 août 2014 à 21:32 | | Répondre
  • que ça doit être bon !! et le goût de l'oignon doit être parfait bizzzzzz

    Posté par 4'ine, 15 août 2014 à 21:02 | | Répondre
  • certaine que j'adorerais cette tatin!

    Posté par cecily, 17 août 2014 à 23:28 | | Répondre
  • Je me suis régalée avec ta tatin ce midi. Je l'ai faite avec des oignons jaunes, très bon aussi, bisous et merci

    Posté par lespassionsdeval, 19 août 2014 à 13:10 | | Répondre
  • Je glisse cette recette dans mes favoris ! Elle a l'air tellement bonne... En plus, c'est très original !!
    PS : le KKVKVK fait son come back sur mon blog et le thème pourrait t'intéresser

    Posté par Romain, 21 août 2014 à 17:50 | | Répondre
  • Très belle recette, très tentante ! Bravo !

    Posté par Béné70, 17 octobre 2014 à 23:33 | | Répondre
  • Bonjour Sandrine, tu dis que ces oignons se conservent jusqu'au printemps, c'est à température ambiante ou il faut les mettre dans la cave par exemple, dans ma cuisine j'ai peur qu'il fasse un peu trop chaud pour eux ? Merci d'avance et bonnes fêtes de fin d'année ! Bises

    Posté par Margot Zhang, 19 décembre 2014 à 20:10 | | Répondre
    • Bonsoir Margot,
      Les oignons de Roscoff se conservent en effet jusqu'au printemps. Mais je te confirme que mieux vaut les conserver dans un espace frais.
      Moi je les mets en cageots et à la cave.
      Très bonnes fêtes à toi
      Bises
      Sandrine

      Posté par Totchie, 20 décembre 2014 à 00:11 | | Répondre
  • Bonjour, je suis hyper tentée par cette tatin hors-norme mais je ne trouve pas d'oignons de Roscoff. Par quel autre oignon puis-je le remplacer ?
    Merci d'avance.

    Posté par Baboo, 16 février 2016 à 01:24 | | Répondre
    • Bonjour et merci de votre visite.
      Vous pouvez parfaitement remplacer l'oignon de Roscoff, par de l'oignon rosé sans appellation, ou un oignon doux - comme l'oignon des Cévennes.
      L'oignon jaune peut aussi aller, mais j'ajouterais alors un peu plus de sucre ou le blanchirait un peu avant de le mettre en tatin.
      Bonne journée

      Posté par Macaronette, 16 février 2016 à 07:51 | | Répondre
  • Ça marche ! Merci pour la réponse rapide !

    Posté par Baboo, 16 février 2016 à 13:07 | | Répondre
  • Testé cette recette ce soir après avoir trouvé les fameux oignons
    Absolument délicieux

    Posté par VeroniqueR, 22 octobre 2016 à 21:58 | | Répondre
  • Il est important de faire la différence entre l'oignon rosé AOP et celui de Bretagne.
    Le cahier des charges AOP est très strict en terme de qualité et de savoir faire.
    A privilégier selon moi.On en trouve du AOP bio aussi pour les plus exigents.

    Posté par david, 19 novembre 2016 à 21:10 | | Répondre
  • Bonjour, merci pour cette bonne idée recette et pour les infos !

    Si certains d'entre vous ont des difficultés à trouver des oignons de Roscoff du côté de chez eux, n'hésitez pas à écrire au syndicat de l'AOP Oignon de Roscoff
    (aoc.oignonderoscoff@finistere.chambagri.fr, Facebookignonderoscoff, Twitter :@OignonRoscoff) et c'est avec plaisir que je vous donnerai la liste des points de vente de votre département (ou de la zone de l'AOP si vous avez l'occasion de venir dans la région de Roscoff !)

    Bonne année 2017 à tous ! (Bloavezh mat comme on dit du côté de Roscoff !)

    Le syndicat de l'AOP Oignon de Roscoff

    Posté par OignondeRoscoff, 02 janvier 2017 à 16:10 | | Répondre
  • Etant donné que nous mangeons toujours le boudin avec de la pomme, je pense qu'il doit être possible de faire cette tatin avec des quartiers de pommes caramélisés, ça doit être bon également

    Posté par susuba, 05 juillet 2017 à 14:49 | | Répondre
Nouveau commentaire