Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

29 septembre 2014

Kainuun rönttönen - spécialité de finlandaise

Vous vous souvenez peut-être des petites tartes salées finlandaises : Karjalan piirakka, appelées aussi tartes de Carélie, dont je vous avez donné la recette cet été ?
Je vous avez évoqué dans ce même billet une version sucrée, et bien la voici : les Kainuun rönttönen.

A l'origine, c'est cette recette que j'avais découverte en premier, en faisant mes recherches sur la brioche vendéenne, qui a obtenu l'IGP (Indication Géographique Protégée) depuis quelques années.
Vous me direz mais quel rapport ? Et bien, cette spécialité finlandaise bénéficie aussi d'une IGP depuis 2008, et c'est par ce biais que je l'ai découverte... Au-delà de ça aucun rapport.

Les Kainuun rönttönen sont une spécialité de Kuhmo dans la région de Kainuu, région à l'est de la Finlande à la frontière de la Russie et au nord de la Carélie (ce qui explique ça ressemblance avec les tartes de Carélie j'imagine).
Il s'agit de tartelettes fourrées d'une pâte à base de purée de pommes de terre sucrées, farine de seigle et d'airelles (mais ces dernières peuvent être remplacées par d'autres fruits). La pâte est la même que celle des Karjalan piirakka, soit une pâte à base de seigle. On les recouvre de beurre fondu en fin de cuisson.

D'après le dossier de l'IGP, ces tartelettes auraient été créées en fin d'hivers lorsque la nourriture se faisait rare, et que les hommes étaient obligés d'aller couper du bois en forêt, les femmes récupérer les dernières airelles au fond des cuves. Elles en parfumaient un mélange de purée de pommes de terre et de farine de seigle. Cela donnait une grande tarte consistante et nourrissante.
De nos jours, en Finlande, les rönttönen se font généralement en forme de tartelettes et plus de grandes tartes.

C'est en regardant la vidéo d'une fabrique locale de Kainuun rönttönen, que j'ai vraiment eu envie de tester cette façon de faire des tartelettes. Bon il y a du travail... mais c'est assez sympa à réaliser. Cela donne une forme originale.

La recette que j'ai utilisée, est celle tout simplement celle donnée par le dossier de l'IGP, mais que j'ai divisée par 4 et adaptée en quantité de sucre et d'airelles.

En général, les rönttönen accompagnaient les potages, mais on peut les préférer avec un café ou un thé, ou comme collation pour une balade.
           

Kainuun rönttönen
     

Pour la pâte de seigle

200 g de farine de seigle
75 g de farine de froment
2 g de sel
12 g d'huile de colza
125 g d'eau froide
de la farine de seigle pour fariner la pâte et le plan de travail

Pour la garniture

500 g de pommes de terre (type binjte)
75 g de farine de seigle
100 g d'airelles congelées ou en bocal (ici c'est le poids sans le jus du bocal, mais à noter que j'ai rajouté en plus une grande partie du jus)
25 g de sucre (ici j'en ai mis 50 g car je trouvais cela pas assez sucré)
2 g de sel

Préparation de la garniture :

Eplucher et laver les pommes de terre, et les faire cuire en purée.
Faire une purée à l'écrasse purée.
Il n'est pas utile d'avoir une purée très lisse, mais éviter les gros morceaux tout de même.

Ajouter la farine de seigle et laisser refroidir la purée complétement.
Réserver 2 heures avant utilisation.

Préparer la pâte de seigle :

Mélanger la farine de seigle, de froment et le sel.
Ajouter l'huile de colza et l'eau et pétrir jusqu'à obtenir une pâte lisse et souple et qui ne colle pas.
Nota ajouter l'eau petit à petit, et si besoin en mettre un peu plus.

  

Comme pour la cuisson des Karjalan piirakka, la cuisson nécessite un four très chaud.
Donc préchauffer le four à 250 °C.

Finir la garniture :

Ajouter à la purée de pommes de terre le sucre, le sel et les airelles, et mélanger.
Ici j'ai aussi ajouté le jus des airelles pour rendre la garniture plus souple.

  

Etale la pâte au seigle finement (environ 2 mm d'épaisseur).
J'ai utilisé pour cela mon laminoir à pâtes italiennes, c'est plus facile.

Découper des cercles de pâtes d'environ 10 - 13 cm de diamétre.
Déposer de la garniture dans le centre et rabattre la pâte tout au tour en vaguelettes.
La vidéo que je vous ai mis dans le préambule est plus parlante, ainsi que les photos ci-dessous.

   

   

Déposer sur une plaque, et enfourner pour 10 - 15 minutes.

Normalement on badigeonne le bord des tartelettes de beurre à la sortie du four.

Laisser refroidir sur une grille.

Les Kainuun rönttönen peuvent se manger tiède ou juste refroidi.
On les conserve 1 journée à température ambiante ou 1 semaine en boîte dans le réfrigérateur.
Si vous les conserver au réfrigérateur, faites les légèrement réchauffer à la poêle : ils seront meilleurs.
A déguster avec un café ou un thé.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie
 

 

Posté par Totchie à 23:59 - Petits gâteaux - biscuits - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Kainuun rönttönen - spécialité de finlandaise

    très jolies tartelettes !

    Posté par bree13, 30 septembre 2014 à 06:29 | | Répondre
  • Hou ça doit bien tenir au corps!!! mais en Finlande il faut au moins ça!! bizzzzzz

    Posté par 4ine, 30 septembre 2014 à 06:30 | | Répondre
  • bien appétissants ces jolies tartelettes
    bises
    sicacoco

    Posté par sicacoco, 30 septembre 2014 à 09:14 | | Répondre
  • Une jolie découverte appétissante!

    Posté par Méli, 30 septembre 2014 à 16:01 | | Répondre
  • Très intéressant ! Moi qui avais déjà fait une tarte avec des airelles, voilà l'occasion de récidiver et de découvrir en même temps ces desserts nordiques ^^

    Posté par Claire-tte, 30 septembre 2014 à 18:59 | | Répondre
  • Joliment colorées !

    Posté par Chris, 30 septembre 2014 à 20:13 | | Répondre
  • encore une découverte, comme souvent chez toi ! J'apprends des tas de choses et surtout, je m'ouvre l'appétit ! Bonne soirée

    Posté par Anaïck, 30 septembre 2014 à 20:38 | | Répondre
  • Encore un joli voyage culinaire, merci pour cette imprononçable découverte

    Posté par HumourGloireBoté, 30 septembre 2014 à 21:11 | | Répondre
  • voilà de belles tartelettes qui ont l'air délicieuses! La pâte est superbe! Par contre, quel nom imprononçable!

    Posté par Prici, 30 septembre 2014 à 21:53 | | Répondre
  • Je vois que tu es très branchée Finlande en ce moment! Je serai néanmoins curieux de goûter. La cuisine finlandaise est si mystérieuse pour la plupart des gens, moi y compris ^^

    Posté par riri-cuisine, 02 octobre 2014 à 00:48 | | Répondre
    • Je t'avoue que si je n'avais pas eu à me déplacer en Finlande (enfin à Helsinki et pas vu grande chose) pour le travail, je ne me serais peut-être pas arrêtée sur la cuisine finlandaise.
      Cela m'a donné envie de voir d'autres spécialités d'Europe.... à suivre
      Bonne journée
      Macaronette

      Posté par Totchie, 02 octobre 2014 à 10:02 | | Répondre
  • Originale cette spécialité!
    Merci pour cette découverte!

    Posté par gourmandelise, 02 octobre 2014 à 10:26 | | Répondre
  • Je fais toujours de superbes découvertes chez toi ! c'est toujours un régal pour les papilles et les pupilles, encore une fois cette recette ne fait pas exception, bise

    Posté par Lucie, 04 octobre 2014 à 20:39 | | Répondre
  • Une recette des plus appétissantes !

    Posté par Lou, 17 novembre 2014 à 08:30 | | Répondre
  • Ca a l'air super bon, même si tous les ingrédients n'ont pas l'air faciles à trouver...

    Posté par Carine, 19 avril 2017 à 11:23 | | Répondre
Nouveau commentaire