Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

05 octobre 2014

Crevettes sautées huiles d'olive, tomates cerises relevées de piment d'Espelette

A produit d'exception, recette toute simple pour en garder toute la saveur.

J'ai la chance d'avoir un excellent poissonnier, de ceux qui ont et aiment les bons produits, et chez qui parfois, je trouve des produits rares dans nos contrées de banlieues parisiennes.

En effet, je crois que c'est bien la 1ère fois que je trouve de la crevette bouquet vivante, tout droit arrivée de Bretagne. L'occasion était trop belle, et ce même à ce prix là.
C'est clair c'est chère : 59 euros le kilo, mais bien souvent en les trouve jusqu'à 80 euros le kilo imaginez ! Cher, mais pas tant que cela si on compare le prix au kilo des crevettes de Madagascar cuites (53 euros le kilo) ou les crevettes roses non triées (45 euros le kilo)... Bien évidemment, on trouve aussi de la crevette d'élevage à 15 - 25 euros le kilo, mais on ne parle alors plus du même produit.

Mais qu'est-ce qui explique ce prix et cette rareté ?

Tout d'abord, la crevette bouquet est fragile, elle n'aime pas voyager. Sa durée de vie se compte en jours, voir en heures après sa pêche. Cela implique des conditions de conservation compliquée... et surtout un taux de perte énorme si le poissonnier ne les vend pas dans les 24 heures. pour vous dire, entre le moment où nous étions au marché et le moment de rentrer à la maison et de les faire cuire, certaines vivantes au départ avaient déjà succombé.
Etant donné que nous sommes face à un crustacé, le temps court et compte. Hors de question de les stocker pour les manger le lendemain, cela aurait été trop tard.

En terme de goût, cela n'a rien à voir avec les crevettes déjà cuites, que l'on a l'habitude de trouver dans le commerce, et qui n'ont bien souvent aucun goût, sauf celui de la sauce qu'on y ajoute.

Je suis partisante du "je préfère ne pas en acheter plutôt que d'acheter un produit pas bon". C'était l'occasion de déguster un bon produit, et je l'ai saisi. Pendant que certains achètent le dernier Ipod... moi je me fais des plaisirs gustatifs. Chacun son truc, comme on dit.

Bref, quand on trouve ce type de crevette que faire ?

Alors vous trouverez souvent des indications sur une cuisson à l'eau bouillante entre 2 à 3 minutes en comptant 3 l d'eau par kilo de crevettes. Si les crevettes sont grosses, pourquoi pas. Mais lorsqu'elles sont petites, j'ai préféré suivre les conseils de mon poissonnier, en optant pour une cuisson sautée à la poêle avec un peu d'huile d'olive.
Âme sensible... étant donné qu'il s'agit de crevettes vivantes, la cuisson sautée est un peu cruelle... mais pas plus que de manger une huître vivante en lui ayant versée du vinaigre ou du citron dessus ou que de mettre un crabe a cuire dans l'eau bouillante. Une fois péchée, je préfère les voir dans mon assiette qu'à la poubelle où elles seraient alors mortes en vain ! Tout cela pour dire qu'en les cuisant sauté, certaines n'hésiteront pas à sauter de la poêle.

Quelques ingrédients pris selon l'inspiration dans la cuisine plus tard... nous avions notre repas du midi. Un délice :o)
           

Crevettes sautées
       

huile d'olive, tomates cerises et piment d'Espelette
        
         

Pour 2 personnes

Ingrédients

300 g de crevettes bouquet vivantes de préférence
1 oignon rose de Roscoff
1 petite gousse d'ail
150 g de tomates cerises
Quelques feuilles de persil plat ciselées
Huile d'olive
Fleur de sel
Piment d'Espelette

Eplucher et émincer l'oignon rose.
Eplucher et hacher l'ail.
Lave, essuyer et couper les tomates cerises en 2.

Dans une poêle ou un wok, faire chauffer l'huile d'olive et y faire revenir l'oignon émincé.
Ajouter l'ail laisser revenir quelques secondes.
Puis ajouter les crevettes (attention, elles ne sont bien évidemment pas d'accord)

Faire sauter l'ensemble quelques minutes le temps que les crevettes prennent une couleur rougeatre.
Saler et assaisonner au piment d'Espelette.
Parsemer de persil plat ciselé.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

 Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie


Commentaires sur Crevettes sautées huiles d'olive, tomates cerises relevées de piment d'Espelette

    Miam ! quelle belle assiette! colorée ,savoureuse avec de bons produits !
    bises
    sicacoco

    Posté par sicacoco, 05 octobre 2014 à 17:50 | | Répondre
  • Une belle assiette bien savoureuse!! À fondre de plaisir pour moi qui adore les crevettes sautées !! Bises

    Posté par Nathalie, 05 octobre 2014 à 23:22 | | Répondre
  • Hummm délicieusement parfumées !

    Posté par Chris, 06 octobre 2014 à 18:42 | | Répondre
  • C'est si bon et tes photos si belles bravo bizzzz

    Posté par 4ine, 06 octobre 2014 à 22:12 | | Répondre
  • Bonjour Macaronette,
    Il y a bien longtemps que je n'ai vu des bouquets vivants, chez mon poissonnier. Un gout incomparable.
    Mais comme tu dis, une fois de temps çà vaut le "coût"

    Posté par gg_93, 07 octobre 2014 à 09:46 | | Répondre
  • terrible, ça fait saliver !!!

    Posté par babakitchen, 07 octobre 2014 à 11:06 | | Répondre
  • Je les trouve bien sympathiques ces crevettes...

    Posté par LadyMilonguera, 07 octobre 2014 à 16:04 | | Répondre
  • Très bonnes ces crevettes!

    Posté par TiteRatatouille, 07 octobre 2014 à 16:22 | | Répondre
  • J'ai la chance de trouver des crevettes vivantes tres souvent , je les prepare presque comme toi, tout simplement, pour que Le produit garde toute sa saveur . Trop Bon !
    Je croquerai bien dans ton pain grille !!
    Enormes bisous.
    P.s.: suis de retour depuis 2 jours.

    Posté par Geosand, 07 octobre 2014 à 20:17 | | Répondre
  • Magnifiquement gourmand, que ce soit du sucré ou du salé, tu assures comme d'habituer ! j'adore les crevettes et je les fais sauter mais uniquement avec de l'ail, avec de la tomate ce doit être tout aussi bon ! bisous

    Posté par Lucie, 09 octobre 2014 à 17:50 | | Répondre
  • Moi, je les fais sauter à sec dans une poêle brûlante avec juste du poivre et de la fleur de sel, c'est délicieux. Enfin, on fait plus ça quand je suis à Paris ou à Deauville qu'ici parce que les jolis produits de la mer, je les trouve plus facilement à Paris que par ici ... où à part de la soupe de poissons de roche et quelques rougets à un million d'euros le kilo, on ne trouve pas grand-chose sur le marché ... ;o))) Bon, je note ta cuisson, donc ... pour la prochaine fois où ces charmantes petites bêtes viendront à croiser mon chemin !

    Posté par Hélène (Cannes), 10 octobre 2014 à 08:17 | | Répondre
    • A sec ça doit être super aussi.
      Moi je suis jalouse et veux bien échanger parfois : impossible ici de trouver des poissons de roche donc pas de bouillabaisse, ni de cotriade (
      Bises

      Posté par Macaronette, 11 octobre 2014 à 16:00 | | Répondre
  • Quel beau plat, bien coloré !

    Posté par Rosenoisettes, 10 octobre 2014 à 22:15 | | Répondre
Nouveau commentaire