Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

27 janvier 2016

Fouace aveyronnaise

Je suis en ce moment dans les spécialités sucrées de nos régions. Il faut dire que nous avons (bien évidemment comme beaucoup de pays mais il faut savoir être un peu chauvin parfois ;o)), beaucoup de choix en la matière.

Entre les livres sur une région spécifique (Alsace, Vendée, Bretagne...) ou les livres plus généraux sur les desserts des régions ou terroirs... j'ai au final pas mal de livres sur le sujet, plus les recettes éparpillées deci-delà.

Cette fois, on descend resdescend dans l'Aveyron, après le soleil de Marcillac-Vallon, voici la fouace aveyronnaise. Enfin l'une des nombreuses versions modernes de la fouace de l'Aveyron. Il y a autant de recettes que de villages, voir même de famille.
Sachant que la fouace n'est pas l'apanage unique de l'Aveyron puisqu'on la retrouve aussi dans d'autres régions : en Touraine, en Vendée, en Poitou, en Loire-atlantique (avec la fameuse fouace nantaise)... On trouve même la fouase de Caen

De façon générale, le terme de fouace vient du latin "focus" (foyer), qui donnera focacia, puis fouace. 

A l'origine, c'était une galette de froment non levée, cuite sous la cendre du foyer. On retrouve notamment une de ces versions d'origine, la "fouace de touraine" dans le livre de Rabelais, "Garguantua" où il est écrit : "faictes de fine fleur de froment délayée avec beaux moyeux d'oeufs et de beurre, safran, épices et eau", ici point encore de sucre, de levure ou de lait.

Il n'est pas dit qu'un jour, je ne m'essaye pas à cette version plus séche, mais particulièrement parfumées puisque pleine d'épices. Mais c'est une autre histoire.

Là je vais me contenter d'une fouace aveyronnaise plus moderne et plus moelleuse. A noter, la fouace est en principe traditionnellement saupoudrer de sucre, mais on trouve des versions avec du sucre perlé.

Pour cette recette, je me suis inspirée de plusieurs recettes et notamment celle de Nanette, de Mimi et de l'Hôtel du Lion d'or. Et au final, j'ai obtenu une fouace bien moelleuse et bien parfumée. Une recette à garder.
  

Fouace Aveyronnaise
   

pour une grande fouace ou 2 petites

Ingrédients

500 g de farine (T45 ou gruau)
125 g de sucre
5 g sel
80 à 100 ml de lait entier tiéde
25 g de levure de boulanger fraîche
3 oeufs moyens
2 c. à soupe d'eau de fleur d'oranger
125 g de beurre ramolli

1 jaune d'oeuf pour la dorure
du sucre ou du sucre perlé pour saupoudrer

Mélanger la levure au lait tiéde et laisser fermenter 5 minutes.

Dans le bol d'un robot avec le bras du pétrin, mettre la farine, le sel, le sucre, le lait + levure et les oeufs.
Pétrir à vitesse moyenne pendant 10 minutes afin que les ingrédients s'incorporent.

Lorsque les ingrédients sont bien mélanger ajouter le beurre mou coupé en morceaux
et pétrir pendant 10 à 15 minutes à vitesse moyenne.

Mettre la pâte dans un récipient, filmer au contact et laisser pointer 20 minutes.

Dégazer la pâte,
filmer de nouveau et laisser reposer au moins 1 heure au réfrigérateur.

Former une boule avec la pâte et faire un trou au centre.
Former une couronne.

Déposer la couronne sur une plaque, mettre un emporte pière dans le trou afin de garder la forme de la brioche.
Dorer une 1ère fois, et laisser pousser 1 à 2 heures suivant la température de la pièce.

Préchauffer le four à 160°C.

Une fois levée, dorer une 2ème fois et saupoudrer de sucre perlé.

Enfourner pour 30 minutes.
Laisser refroidir sur une grille.

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 23:28 - Gâteaux et desserts de nos régions - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Fouace aveyronnaise

    Elle est superbe mais attention la fouace c'est avec du sucre en poudre en décoration dessus et surtout pas du sucre perlé !!!

    Posté par Thierry d_ISSY, 27 janvier 2016 à 23:42 | | Répondre
  • moi j'adore avec ce sucre, je n'en trouve pas en ce moment !

    Posté par bree13, 28 janvier 2016 à 06:32 | | Répondre
  • elle est superbe !

    Posté par BoopCook, 28 janvier 2016 à 07:17 | | Répondre
  • Elle est super belle et ici dans le Tarn on en trouve pas mal vu que l'Aveyron est voisin et c'est un régal qui dure longtemps bizzzzz

    Posté par 4ine, 28 janvier 2016 à 07:50 | | Répondre
  • Superbe ! j'attends avec impatience celle de Rabelais du pays de la Haie-Fouassière (près de Nantes) !
    Au plaisir de la lire prochainement car elle est inimitable, entre pain brioché et pain sucré...
    Merci de ces promenades culinaires...

    Posté par petit beurre, 28 janvier 2016 à 11:01 | | Répondre
  • Superbe ! C'est si alléchant que je mets immédiatement cette recette de côté : à tester !

    Posté par yumelise, 28 janvier 2016 à 14:48 | | Répondre
  • Superbe!!! Avec sucre perlé ou sucre glace, peu importe J'adore! Bisous

    Posté par plume_d_argent, 28 janvier 2016 à 15:09 | | Répondre
  • Miam, c'est super bonnnnn! Bisous

    Posté par lespassionsdeval, 28 janvier 2016 à 16:19 | | Répondre
  • Belle fouace! Y a-t-il une différence majeure avec la brioche car la recette semble similaire?
    En général je mets mon sel à la fin des ingrédients pour qu'il ne soit pas en contact avec la levure ou j'utilise du beurre salé (une vraie bretonne d'adoption)
    (Merci à Stéphane Dozier professeur de pâtisserie de la mairie de Paris pour tout ce qu'il nous a appris )

    Posté par Bene, 28 janvier 2016 à 18:46 | | Répondre
    • Béné,

      Je n'avais pas encore pris le temps de répondre. Je dirais qu'à quelques ingrédients près toutes les brioches sont assez similaires les unes des autres, et ce quel que soit les pays.

      Après mes différents essais, il ressort de mes expériences (mais attention cela ne veut pas dire que c'est exact, il faudrait un doctorant ex-brioche pour vérifier ;o))
      je distingue 3 - 4 types de brioches :

      - les brioches rustiques : comme celle-ci
      - les brioches dites parisiennes, celles qu'on a appris avec Stéphane et qui sont très riches en beurre.
      - les brioches à pâte fermentée ou levain : type vendéenne qui nécessite de la pâte fermentée souvent préparé 1 jour ou 2 avant et qui contiennent moins de beurre.
      - les brioches à levain rapide comme l'estonienne - on fait juste fermenter la levure dans un peu de lait quelques dizaines de minutes ou heures avant la préparation.
      Mais c'est vraiment pour faire une distinction.

      Après pour toutes j'utilise pour le pétrissage et temps de repos la même méthode que la brioche parisienne.
      Certaines on la mie serrée d'autres sont plus filantes.

      En fait la brioche c'est un peu comme le pain, toujours ou presque les mêmes ingrédients mais des tas de variétés suivant les proportions et les méthodes de fabrication.
      Mais ce que j'aime par dessus tout s'agissant de la brioche, c'est les histoires qu'on raconte autour de telle ou telle brioche.

      De quoi s'amuser encore longtemps.

      Bises

      Posté par Totchie, 22 mars 2016 à 14:48 | | Répondre
      • Merci beaucoup pour ta réponse très complète Sandrine.
        Je te souhaite plein de belles histoires de brioches et autres...

        Posté par Bénédicte, 23 mars 2016 à 09:19 | | Répondre
  • Trop belle!

    Posté par Chris, 28 janvier 2016 à 18:50 | | Répondre
  • mes parents achetaient toujours une fouace quand nous étions à Rodez !

    Posté par mamie caillou, 31 janvier 2016 à 08:31 | | Répondre
Nouveau commentaire