Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

02 avril 2016

Gâteau au chocolat sans lait de Maria Chioca

On dit qu'il ne faut pas mourrir idiot et qu'il ne faut pas dire fontaine je ne boirais pas de ton eau.

Et bien voilà le type d'adage que je pourrais utiliser sur les recettes sans gluten, sans lait, sans oeuf, à IGB (indice glycémique bas pour ceux qui comme moi ne savaient pas ce que cela signifiait),... sans aucun ingrédient traditionnel ou presque. Il faut dire qu'à la maison, je ne connais pas les problèmes d'intolérance.

Même si mon blog n'est pas un haut lieu de la cuisine saine et diététique, cela me demanderait une discipline que je n'ai pas. Cela ne veut pas dire que je n'ai pas plaisir à lire et suivre certains blogs qui traitent du sujet, lorsque ceci sont agréablement écrits sans proxélitisme exacerbés, ni dogmatique. C'est le cas pour le magnifique blog de Maria Chioca : "Saines Gourmandises", connue aussi pour ses ouvrages dans le milieu des "je mange sainement" (sans sens péjoratif ici, ne vous méprenez pas je cherchais juste une appelation).

Bref, vous l'aurez compris, même si la recette qui va suivre utilise des produits un peu atypiques pour ma cuisine, ce billet n'est absolument pas une promotion pour la cuisine bio, sans gluten, sans lait, sans oeuf, sans bisounours...

Cette recette au final n'est que l'envie de tester un gâteau qui m'a donné visuellement très envie (il faut dire que Maria Chioca est une talentueuse photographe culinaire), et qui m'a permis de découvrir des produits nouveaux m'ouvrant des perspectives de saveurs différentes dans la cuisine.

S'agissant des ingrédients atypiques dans ma cuisine, et qui m'ont permis d'apprendre quelque chose pour être moins bête le soir même, vous trouverez la farine de petit épeautre.

Certains vont se moquer, mais je pense qu'il s'agissait de la même plante que le grand épeautre ! Et bien non.

Le petit épeautre ou "engrain" est une céréale, variété de Triticum Monococcum, soit la plus ancienne céréale cultivée et consommée par l’homme. Il contient du gluten mais moins que le blé traditionnel ou le grand épeautre. On l'utilise pour les gâteaux, biscuits... car du fait de sa faible teneur en gluten, il n'est pas panifiable.
Pour les pâtes levées (pains, brioches...), on lui préférera le grand épeautre, appelé aussi "spelta", qui appartient aussi au même genre botanique que le blé (Triticum). Il s'agit là aussi d'une ancienne céréale, qu'on considère comme plus digeste que le blé.

J'avais depuis longtemps du grand épeautre dans les placards, mais pas encore de petit épeautre. C'est chose faite, et c'est une farine assez intéressante.

Autre ingrédient de la recette, que vous ne pourrez pas facilement remplacer dans la recette car elle donne un subtil goût de coco à la ganache et mousse chocolat : l'huile de coco vierge.

J'avoue que lorsque j'ai lu ce nom, j'ai eu un gros doute sur la sainitude de cette recette. En effet, l'huile de coco même vierge fait partie des matières grasses végétales à acides gras saturés, qui sont associés aux matières grasses favorisant la formation de cholestérol dans le sang.
Vous lirez de tout sur cette huile de coco vierge : tout et son contraire d'ailleurs. Mauvaise pour la santé pour certains en raison de la la formation de cholestérol, pour d'autres elle est excellente car elle permet de maigrir (ah ah ah désolée c'est nerveux quand je lis ce type d'article), ces acides gras saturés sont de bons acides gras car de TCM (soit des triglycérides à chaînes moyennes - là on se sent intelligents pour la soirée au moins).

Bref, comme tout, il ne faut pas en abuser.
D'abord parce qu'elle ne fait pas partie de notre alimentation traditionnelle, elle vient souvent de l'autre bout de la planête (ça c'est mon message pour le bio et l'écolo qui me lirait en raison de l'indice carbone), ensuite parce que comme pour tout c'est l'abus qui est nocif.
Je pense que cette huile du fait de ses propriétés alimentaires et de ses qualités gustatives parce qu'elle donne une subtil goût de coco aux recettes ou à la cuisson d'une viande, peut faire partir du panel de matières grasses utilisables en cuisine. Maintenant je n'en mettrais pas dans tout et pas quotidiennement. Bien évidemment, cela n'engage que moi et ma façon de manger. Enfin, une autre raison : elle coûte assez cher et dans le budget famille, c'est tout de même à prendre en compte.

Ces ingrédients étant présentés, j'ai été très agréablement surprise de cette recette et du résultat. J'ai souvent été déçue de certaines recettes dites saines et utilisant des produits non traditionnels en pâtisserie.

Mais là c'est une très bonne surprise gustative.  Alors que vous soyez ou pas intolérant au lait et ses dérivés, je vous invite à tester cette recette, qui vaut vraiment le détour.
        

Gâteau au chocolat et coco sans lait
           

pour 9 à 12 personnes

Pour le biscuit moelleux au cacao

3 œufs moyens
50 ml de sirop d’agave
75 g de farine de petit épeautre T70
10 g de cacao amer en poudre
1/4 sachet de levure chimique

Pour la ganache pralinée

55 g de purée de noisette grillée
45 g d’huile de coco vierge
100 g de chocolat noir à 70%
1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide

Pour la mousse au chocolat noir

200g de chocolat noir pâtissier à 70%
50 ml de sirop d’agave
50 g d’huile de coco vierge
4 oeufs moyens
1 c. à soupe d’extrait de vanille

Décoration : poudre de cacao amer

Préchauffer le four à 180°C

Monter les œufs avec le sirop d’agave jusqu'à ce que le mélange blanchisse et triple de volume.

Tamiser sur les oeufs blanchis la farine, le cacao et la levure, et incorporer délicatement.

Verser dans un cadre à pâtisserie d’environ 20x20cm de côté, posé sur une plaque de cuisson chemisée de papier cuisson.
Égaliser la surface et enfourner pour 12 minutes environ.
Vérifier la cuisson au couteau.

Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Préparer la ganache au chocolat :

Faire fondre au bain-marie le chocolat noir, la purée de noisette, l'huile de coco vierge et l'extrait de vanille.
Bien mélanger afin d'obtenir un mélange bien lisse.
Laisser refroidir à température ambiante, il faut que la ganache commence à ne plus être liquide.
Puis verser sur la génoisé, préalablement entourée d'un cercle ou d'un rhodoïd.

Mettre au réfrigérateur pour faire prendre la ganache.

Préparer la mousse au chocolat :

Faire fondre au bain-marie le chocolat noir avec l’huile de coco vierge, le sirop d’agave et l'extrait de vanille.
Bien mélanger.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Mélanger les jaunes au chocolat fondu encore chaud.

Monter les blancs en neige souple, et les incorporer délicatement au mélange chocolat.

Verser la mousse sur la ganache et remettre le gâteau au réfrigérateur pendant au moins 3 heures.

Une fois le gâteau bien refroidi,
couper les bords afin d'égaliser les bords et saupoudrer le gâteau de poudre de cacao amer.

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 09:24 - Dessert - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Gâteau au chocolat sans lait de Maria Chioca

    Il est splendide !

    Posté par Chris, 02 avril 2016 à 11:00 | | Répondre
  • J'adore la texture, je garde. Bisous

    Posté par lespassionsdeval, 02 avril 2016 à 12:52 | | Répondre
  • Il est très beau, il a l'air fondant et puis c'est original d'utiliser de tels ingrédients

    Posté par riri-cuisine, 03 avril 2016 à 23:15 | | Répondre
  • Il est super beau ton gâteau!

    Posté par prici, 04 avril 2016 à 10:33 | | Répondre
  • J'ai testé un fondant au chocolat de marie Chioca un peu dans le même "style" que ta recette et je confirme, ça marche super, sans beurre ni lait et l'huile de noix de coco donne un goût subtil! Bravo pour les photos!

    Posté par betsa, 04 avril 2016 à 10:39 | | Répondre
  • Je connais déjà cette recette de Marie Chioca et effectivement, elle est réussie.
    Un lien pour en apprendre un peu plus sur l'huile de coco :
    http://www.chaudron-pastel.fr/2012/07/22/bienfaits-proprietes-huile-de-coco-sante-beaute-minceur-transit-immunite-acique-laurique/
    Bonne lecture.

    Posté par Karine, 05 avril 2016 à 22:58 | | Répondre
    • Merci pour le lien votre article est bien détaillé.
      Comme je le disais dans mon billet, et comme vous le dit : l'excès quel qu'il soit est mauvais. Chaque aliment apporte du bon, il faut juste savoir doser.
      Ensuite avec la multitude d'informations, c'est à chacun de faire sa propre opinion et philosophie.
      Bonne journée
      Macaronette

      Posté par Macaronette, 06 avril 2016 à 09:16 | | Répondre
  • Trop beau comme disent les jeunes!! Bizzzz

    Posté par 4ine, 09 avril 2016 à 07:44 | | Répondre
  • Wow Great infotmation. Thanks for sharing

    Posté par Maninee, 12 avril 2016 à 12:48 | | Répondre
  • Ce qu'il est beau ce gâteau ! J'adore le travail de Marie Chioca aussi, et je suis admirative de ta réalisation
    Merci pour ce gourmand partage,
    Andréa

    Posté par Le renard et..., 12 avril 2016 à 13:20 | | Répondre
  • Je n'ai pas eu le temps de vous remercier mais votre gâteau était tout simplement une tuerie!!!! Annick, votre voisine

    Posté par Annick, 23 avril 2016 à 12:37 | | Répondre
    • Pas de souci ;o)
      Au plaisir de partager une prochaine gourmandise.
      Sandrine

      Posté par Totchie, 26 avril 2016 à 15:19 | | Répondre
Nouveau commentaire