Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

29 septembre 2018

Rôti de porc sans rôti de Sōma Yukihira (Food Wars).... ou quand la cuisine de geeks s'invite chez moi

En ce moment, je suis dans ma période manga.

Après Alice in Borderland (un shonen plutôt pour les grands mais vraiment excellent), et le Mari de mon frêre (un manga que je conseille à tous - joli traité de tolérance et de compréhension), me voici à l'attaque d'une nouvelle série de manga plus légère et assez drôle appelé : "Food wars" (食戟のソーマ(Shokugeki no Sōma))

Food wars est un manga culinaire écrit par Yūto Tsukuda et dessiné par Shun Saeki, avec la participation de Yuki Morisaki pour les plats. C'est le manga qui donne juste envie de manger.
En résumé, c'est l'histoire de Sōma Yukihira, un garçon qui rêve de devenir chef cuisinier et de reprendre le petit restaurant de son père. Son père part soudainement prendre un poste dans un palace new yorkais, et Sōma va être envoyé dans la plus prestigieuse école de cuisine du Japon, l'Académie Totsuki.
C'est un manga de batailles culinaires.

Le manga en lui même ne donne pas de recettes. Mais les plats y sont succinctement décrits. Il ne reste plus alors qu'à improviser ou aller voir sur le web si quelques geeks n'ont pas déjà réalisés la recette.

C'est justement en parcourant la toile, que j'ai eu envie, comme beaucoup de fans de la série, de tester une des 1ères recettes de la série : le rôti de porc unique en son genre de Sōma... un rôti sans rôti. 
       

Image issue du dessin animée Food Wars
               

Cette recette est issue du 1ère épisode du tome 1 du manga (ou l'épisode 1 de la saison 1 de l'animée).

Dans le manga, le personnage utilise pour cette recette des eryngii (エリンギ) qui est en champignon très populaire dans la cuisine japonaise (et même coréenne).
Malgré son nom, en fait, il s'agit pour nous de pleurotes du panicaut. Ce n'est pas un champignon asiatique, en fait il est originaire de Méditerranée notamment d'Italie et de France. En Asie, il ne pousse pas naturellement, il est cultivé, et on en trouve partout.

 

Vous en trouverez quasi toute l'année dans les supermarchés et magasins asiatiques - au rayon frais. Il est quasi rare de les trouver sur les marchés, hors Sud de la France.

Si vous ne trouvez pas de pleurotes du panicaut ou eryngii, vous pourrez les remplacer par des cèpes ou à défaut des champignons de Paris.

Il vous faudra aussi des pommes de terre... Et oui, les japonais ne mangent pas que du riz et des nouilles, mais aussi des pommes de terre. D'ailleurs ici on peut dire que la recette est très largement inspirée des korokke (コロッケ), soit la croquette de pomme de terre.

La sauce n'est elle pas décrite dans le manga, on devine juste qu'elle contient du vin. C'est dans la série animée, qu'on sait qu'elle contient du vin, de la sauce soja et qu'elle est montée au beurre.

Ceci étant dit... place à la recette que j'ai un peu adapté à ma sauce puisque ni le manga, ni l'animée ne donne de recettes avec des proportions.

Une recette très simple à faire.

Succès garanti avec des ados un peu geeks sur les bords ou passionnés de mangas... même si elle ne produit pas (forte heureusement) le même effet que dans la série.
           

Rôti de porc sans rôti
       

de Sōma Yukihira
         

Pour 6 personnes

Ingrédients

20 tranches de poitrine de porc (ici fumée)
1 kg de pommes de terre à purée (type bintje)
2 champignons eryngii (à défaut des cèpes ou des champignons de Paris)
1 gros oignon rosé (ici bien évidemment de l'oignon de Roscoff)
20 g de beurre
quelques tiges de romarin ou à défaut de thym ici
sel
poivre
1 pincée de noix de muscade
de l'huile d'olive et du beurre

Pour la sauce

150 ml de vin rouge
50 ml de sauce soja
30 g de beurre doux

Préchauffez votre four sur gril à 200°C

Éplucher les pommes de terre, les laver et les couper en gros morceaux.
Les mettre dans une casserole avec de l'eau froide salée.
Porter à ébullition et faire cuire jusqu'à ce qu'elles soient tendre pour être réduite en purée.

Égoutter, et écraser au presse purée.
Ajouter le beurre et mélanger.

Éplucher et ciseler l'oignon.
Laver, essuyer et couper en brunoise les champignons.

  

Dans une poêle, faites chauffer de l’huile d'olive et un peu de beurre,
y faire revenir les oignons, puis ajouter les champignons.
Et faire revenir sans les brûler.

Ajouter les oignons et champignons à la purée avec la noix de muscade, et mélanger.
Assaisonner avec sel et poivre.

Sur une feuille de papier cuisson, étaler les tranches de poitrine en les superposant.
Il faut créer un rectangle.
Disposer des tranches sur le bords.

Former un gros boudin de purée, et le déposer au milieu de la poitrine fumée.
Entourer le boudin de purée de manière à le recouvrir entièrement.

Ficeler de la façon d'un rôti.

Déposer dans un plat allant au four et parsemer de branches de thym (ou de romarin).
Enfourner le rôti pendant 10 minutes d'un côté puis le retourner et laisser 10 mn de plus.
Il faut que le rôti soit bien grillé.

  

Faire la sauce pendant la cuisson du rôti :

Faire réduire le vin rouge de moitié en le portant à ébullition.
Ajouter la sauce soja et faire réduire à feu vif presqu'à glacer
(il ne faut presque plus de liquide dans la casserole)
Ne pas travailler la sauce au fouet.
Hors du feu, monter au beurre,
en ajoutant le beurre en morceaux petit à petit et remuant la casserole pour former des cercles.

(Bon si cette technique ne vous convient pas - monter au fouet à main)

Mettre le rôti sur un plat de service et le couper en tranche.
Napper de sauce et déguster bien chaud.
Ici accompagné de carottes, haricots verts et ail en chemise.

   

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 21:10 - Plat d'ailleurs - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Rôti de porc sans rôti de Sōma Yukihira (Food Wars).... ou quand la cuisine de geeks s'invite chez moi

    L'idée est géniale, je la garde, bisous

    Posté par lespassionsdeval, 29 septembre 2018 à 21:30 | | Répondre
  • Cette recette me fait passer à notre balade dans le quartier chinois a Paris où tu m'as fait découvrir énormément de choses notamment les Mangas 😍
    Quel bon moment
    Merci encore Sandrine

    Posté par Cricri, 29 septembre 2018 à 22:49 | | Répondre
    • C'était en effet un super souvenir de notre balade - à refaire
      bisous à toi
      Sandrine

      Posté par Totchie, 05 octobre 2018 à 07:46 | | Répondre
  • Bonjour,

    Alors là j' en connais qui vont se jeter dessus le jour où je testerais la recette (bon pour çà il faut que mes fistons soit là ce qui n' est pas pour tout de suite).

    Pour les mangas culinaires, l' un de mes fils en a lu un une fois et n' est pas près de recommencer.... Comme il lisait tout en cuisinant ( il surveillait sa popotte d' étudiant), il s' est aperçu au moment de passer à table qu' en faite, il avait manger son repas tout en lisant. Le manga lui avait donné faim !!

    Merci pour cette recette

    A bientôt

    Posté par angevince49, 30 septembre 2018 à 10:13 | | Répondre
  • Ah mon fils qui est fou de mangas devrait raffole de ce plat je le note et le ferai lors d'un prochain repas ou nous serons réunis !! □¤><¡ ( j'espère que je n'ai pas écrit une obscénité 😂) bisoussssss

    Posté par 4ine81, 01 octobre 2018 à 07:29 | | Répondre
  • Oaouh , vraiment bluffant ... et appétissant !

    Posté par Lou, 01 octobre 2018 à 12:19 | | Répondre
  • je dois dire que je suis intriguée et curieuse de goûter à ce rôti !

    Posté par mamie caillou, 17 octobre 2018 à 12:03 | | Répondre
Nouveau commentaire