Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

23 janvier 2016

Podig Amann - spécialité pontécrucienne (Finistère Sud)

On retourne en région pour une spécialité oubliée et perdue : le Podig Amann.

Certes je n'ai pas fait toutes les boulangeries de Bretagne, mais en tout cas une chose est sûre à Pont Croix, aucun boulanger ou pâtissier ne fait encore ce petit gâteau (pourtant il fait parti de certaines formations faites par la Chambre des métiers de Bretagne). Je n'en ai jamais mangé maison, ni même entendu parlé.

Alors comment ai-je découvert cette spécialité ? Et bien tout simplement, il y a une quinzaine d'année, lors de mon 1er séjour à Pont Croix (Finistère), en feuilletant le Guide touristique de la ville. Encore aujourd'hui, la recette est donnée dans le guide, seule véritable trace du patrimoine culinaire de la ville. Récemment, j'ai fait l'acquisition d'un livre sur les "Desserts du terroir", qui donnait lui aussi la recette des "Podic Amann de Pont Croix", mais ce livre n'est plus édité.

Et depuis tout ce temps, je n'avais jamais pris le temps de tester la recette.

Le Podig Amann est un petit gâteau à base de pâte sablée et d'une garniture proche du flan. Il est en principe cuit dans des moules dentelés à bord assez hauts. Mais je ne pourrais vous les décrire d'avantage puisque je n'en ai jamais vu en vrai. Là pour les moules, j'ai utilisé des moules à petites brioches parisiennes, qui leur donnent une jolie forme de fleur.

Je n'ai pas trouvé la traduction exacte de "Podig Amann", et ce n'est pas faute d'avoir cherché. Sauf à vous dire que "amann" que l'on retrouve dans beaucoup de noms de gâteaux bretons (dont le fameux "kouign amann") signifie "beurre" (pas de patisserie bretonne sans beurre !), la notion de podig est qu'en à elle, beaucoup plus obscure pour moi. C'est assez proche du mot "pod" qui signifie pot, mais quid du "ig" ?
Si des bretonants me lisent je suis preneuse de la traduction :o)

S'agissant de la recette, il n'est pas sûre que cette recette soit la recette originale.

En effet, comme je vous le disais il s'agit d'une recette oubliée et perdue. Vraisemblablement la recette que l'on trouve aujourd'hui du Podig Amann découle d'un concours organisé par l'office du tourisme local en 1996 afin de retrouver la recette ou tout au moins trouver une recette se raprochant de l'original. A ma connaissance, cette recette fût aussi celle utilisée lors du concours de 2012.

En l'absence de vieux grimoires, et parfois les recettes ne se transmettant pas pour garder idiotement l'ultime secret... On se contentera aujourd'hui, de la recette moderne du Podig Amann. Ce faisant, j'ai aussi modifié certains éléments de fabrication et corrigé quelques erreurs de la recette du Guide touristique (méthode de fabrication, température de cuisson, temps de cuisson...), parce que je ne voulais pas des gâteaux brûlés et surcuits.
           

Podig Amann
      

Pour 14 petits gâteaux (taille à moule à petite brioche parisienne)

Pâte sablée

125 g de beurre ramolli
125 g de sucre
1 oeuf
1 pincée de sel
250 g de farine

Garniture

400 ml de lait entier
1 gousse de vanille
50 g de beurre
100 g de sucre
125 g de farine
2 oeufs
1 c. à soupe de rhum brun

Fendre et gratter la gousse de vanille.
Faire chauffer le lait et y faire infuser les graines de vanille et la gousse de vanille fendue.
Y mettre le beurre à fondre et laisser refroidir.

Préparer la pâte sablée :

Crémer le beurre et le sucre.
Ajouter l'oeuf et mélanger de nouveau.
Tamiser la farine et le sel sur la préparation, et mélanger sans trop travailler la pâte.

Envelopper la pâte dans un film alimentaire et la mettre au réfrigérateur pour 2 heures minimum.

Préchauffer le four à 170°C.

Préparer la garniture :

Mettre dans une terrine la farine, le sucre puis les œufs, et mélanger.
Ajouter le lait-beurre vanillé petit à petit, puis le rhum et mélanger comme pour une pâte à crêpes.

Etaler la pâte sablée sur 2 à 3 mm et foncer les moules beurrés.

Remplir les petits moules avec cette crème quasi jusqu'au bord.

  

Enfourner pour 20 - 30 minutes.
Laisser refroidir sur une grille, et saupoudrer de sucre glace.

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie


Commentaires sur Podig Amann - spécialité pontécrucienne (Finistère Sud)

    Bonsoir 'ig' c'est un suffixe qui sert a marquer le diminutif ici surement petit pot, petit pot de beurre?! On retrouve 'ig' dans beaucoup de prénom.

    Je ne connaissais pas cette recette mais ça m'a l'air bien bon, des pasteis de nata breton. Merci beaucoup pour le partage

    Posté par Lysisca, 23 janvier 2016 à 21:06 | | Répondre
    • Merci d'avoir répondu à ma question.
      Oui en effet, cela ressemble à des pasteis mais sans la crème, au beurre.
      Merci de votre visite

      Posté par Totchie, 24 janvier 2016 à 02:08 | | Répondre
  • Je ne connassais pas... Mais que ce doit être bon!

    Posté par Perrine, 24 janvier 2016 à 08:46 | | Répondre
  • Très sympa ces petites tartelettes!
    Je ne connaissais pas!

    Posté par gourmandelise, 24 janvier 2016 à 10:57 | | Répondre
  • Portugais et Bretons ont beaucoup de points communs...dont peut-être cette recette qui me rappelle les "Pasteis de nata" , délicieux!
    Je vais très vite faire ta recette, merci+++

    Posté par JK22, 24 janvier 2016 à 11:49 | | Répondre
  • encore une belle découverte !

    Posté par bree13, 24 janvier 2016 à 14:23 | | Répondre
  • Merci pour cette découverte !

    Posté par Chris, 24 janvier 2016 à 19:56 | | Répondre
  • Je découvre ce dessert et il a l'air bien bon. Belle découverte.

    Posté par martine, 24 janvier 2016 à 20:07 | | Répondre
  • Oui, ça m'a l'air très appétissant comme bouchées sucrées! Bisous

    Posté par lespassionsdeval, 24 janvier 2016 à 21:43 | | Répondre
  • Voilà de bien jolis petits gâteaux que je ne connaissais pas!

    Posté par prici, 25 janvier 2016 à 07:34 | | Répondre
  • Super tentant, j'épingle et je teste dès que je peux.

    Posté par Sophie, 25 janvier 2016 à 12:19 | | Répondre
  • Une bonne gourmandise bretonnante !! bizzzz

    Posté par 4ine81, 25 janvier 2016 à 21:17 | | Répondre
  • J'adore cette spécialité que je n'ai mangé qu'à Pont-croix ! Tu me donnes envie d'en faire ( je sais que j'ai une recette qui traîne dans un vieux cahier !)

    Posté par Lou, 27 janvier 2016 à 19:28 | | Répondre
  • Ça m'a l'air drôlement gourmand! Une découverte de plus!
    Bisous

    Posté par plume_d_argent, 28 janvier 2016 à 18:25 | | Répondre
  • Cela veut dire petit pot de beurre
    Le -ig c'est comme le -ette en français : maisonnette, fillette,...
    Ça à l'air délicieux en tout cas. Je suis bretonne mais je n'en ai pas vu non plus en boulangerie. Je testerai la recette

    Posté par Anaïs, 11 mai 2016 à 15:04 | | Répondre
    • Bonsoir,
      Merci Anaïs pour la traduction et l'explication. C'est sympa )
      A bientôt
      Macaronette

      Posté par Totchie, 11 mai 2016 à 23:49 | | Répondre
Nouveau commentaire