Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

07 juin 2020

Pandowdy au sarrasin, abricots - framboises

Voici une recette réalisée plusieurs fois, découverte et inspirée de chez la copine Isabelle, Pourquoi pas ...?? : le pandowdy (ou pan dowdy).

Il s'agit d'un dessert américain, cousin du crumble, du cobbler, du slump (ou grunt en fonction de l'Etat américain où on le réalise), soit un dessert à base de fruits (traditionnellement des pommes) recouvert d'une pâte. Pour le crumble : une pâte sablée émiettée, pour le cobbler : une croûte en biscuit levé, et pour le pandowdy : une pâte sablée découpée.

Le pandowdy, c'est un peu une tarte inversée, où l'on aurait mis la pâte sablée joliment découpée et répartie sur les fruits. Traditionnellement, on le fait à base de pommes et d'épices.

Le Pandowdy serait issue de la tradition culinaire de Pennsylvanie, la cuisine Pennsylvania Dutch (soit des migrants allemands et néerlandais de Pennsylvanie) et serait apparu au 19ème siècle. On raconte que cela aurait été le dessert préféré de la femme de président John Adams.

Pour ceux qui aiment faire la cuisine en musique et aime le swing : Shoo-Fly pie and Appel Pandowdy, une chanson de Pennsylvanie, que la chanteuse de swing Dinah Shore a rendue populaire aux États-Unis en 1946. Tellement populaire que même Ella Fitzgerald l'a chantée.

"Shoo Fly Pie and Apple Pan Dowdy
Makes your eyes light up,
Your tummy say "Howdy."
Shoo Fly Pie and Apple Pan Dowdy
I never get enough of that wonderful stuff."
Je ne sais pas si la recette aura cet effet sur vous, mais si vous aimez les desserts fruités, celle-ci l'est parfaitement.

J'ai ici repris l'idée de pâte sablée au sarrasin d'Isabelle, et j'ai réalisé le pandowdy avec des abricots et des framboises. Mais vous pourrez changer les fruits selon votre envie. J'ai déjà réalisé une version fraises - rhubarbe, pomme aux épices... et c'est toujours très sympa.

Alors changer du crumble... adopté le pandowdy, et laissez votre ventre dire "howdy" ^ω^.
   
Pandowdy au sarrasin
      
Abricots - Framboises
      
Pour 6 personnes
Pâte sablée au sarrasin
90 g de farine de froment
60 g de farine de sarrasin
75 g de sucre (ici du sucre cassonade)
65 g de beurre ramolli
1/2 oeuf
1 c. à soupe de lait
quelques gouttes d'extrait de vanille
1 pincée de sel
Fruits :
5 à 6 abricots
150 g de framboises
1 à 2 pommes type belchard

Préparer le pâte sablée :

Mélanger les farines, le sucre et le sel.

Ajouter le beurre ramolli puis le 1/2 œuf battu et enfin le lait et l'extrait de vanille.
Pétrir jusqu’à la formation d’une pâte homogène.

Aplatir et entourer d'un film alimentaire. Laisser reposer au moins 1h au frais.

Préchauffer le four à 180 °C.

Laver et essuyer les fruits, couper les abricots et la pomme en morceau.
Répartir les abricots, les pommes et les framboises dans un plat allant au four.

Sortir la pâte de réfrigérateur et abaisser la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur 3mm d’épaisseur.

A l’aide d’un emporte-pièce, découper des sablés de la forme de votre choix.
Répartir les sablés sur les fruits.

  

Enfourner pour 30-40mn.
Si nécessaire couvrir à mi-cuisson avec une feuille de papier cuisson si les sablés dorent de trop.

Servir tiède.

  

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 20:18 - Dessert d'ailleurs - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mai 2020

Pain d'épices ultra moelleux de C. Michalak

Cela fait longtemps que j'étais à la recherche d'une recette de pain d'épices à mon goût.

Souvent je trouve les recettes assez sèches, sauf à manger le pain d'épices juste sorti du four et tout juste refroidi... Là, je suis tombée sur une recette qui me convient parfaitement car il reste moelleux comme je les aime. C'est une recette du Chef Christophe Michalak.

Pour les épices, j'ai utilisé le Mélange Gourmand que j'adore celui de Sylvie Des Epices à ma guise. (A noter mon article n'est pas sponsorisé - j'achéte tous mes épices - et oui ! Cela me donne le droit d'en parler ou pas - et s'agissant des épices, je n'ai que 2 fournisseurs : Des Epices à ma guise et Roellinger - j'ai trop été déçue ! Et quand je peux parler des copines ^ω^ c'est avec plaisir ! Après libre à vous d'utiliser les épices et les mélanges qui vous plaisent.)

Que vous dire de plus, la recette du Chef Michalak ne révolutionne certes pas le monde du pain d'épice (petit clin d'oeil personnel... 😂😂 !), mais c'est une recette qui est devenue chez moi : La recette de pain d'épice ^ω^

J'espère qu'elle vous plaira
     

Pain d'épices moelleux
      

Ingrédients

150 g d’eau
150 g de miel (pour moi du miel de châtaignier)
25 g de sucre complet
1 pincée de sel
4 g de mélange pain d’épices
le zeste d’un citron jaune bio
le zeste d'une orange bio
2 étoiles de badiane
100 g de beurre

150 g de farine
5 g de levure chimique

Mettre l’eau, le miel, le beurre, les épices, le sucre, le sel, la badiane et les zestes dans une casserole
et porter le tout à ébullition.

Couvrir et laisser infuser 25 minutes.

Dans un récipient mettre la farine et la levure
  Verser le mélange épicé en le filtrant, en plusieurs fois, et mélanger à chaque fois pour obtenir une pâte bien lisse.

Beurrer et fariner un moule à cake.

Couler l’appareil à pain d’épices dans le moule.
Cuire entre 25 et 40 minutes (en fonction de votre four). Tester la cuisson au couteau.

A la sortie du four, laisser tiédir le pain d'épice avant de le démouler.
Une fois démouler l’emballer dans du film alimentaire jusqu’à refroidissement.

  

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 14:46 - Dessert - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mai 2020

Banana cake aux raisins

Je suis dans ma période gâteau simple et rapide. Rien à voir avec le confinement, mais plus un manque d'envie de faire des gâteaux pâtissiers et élaborés.

Comme j'avais des bananes en perdition... enfin un peu trop avancées à mon goût. J'ai ressorti le tas de post-it, bouts de papier sur lesquels je note rapidement des recettes qui me donne envie sur le moment. J'avais notée une recette trouvée je ne sais plus où, qui contenait des flocons d'avoine et de la banane...
Bref, la recette parfaite pour vider un peu les bocaux, et utiliser quelques ingrédients que je n'utilise pas si souvent en cuisine.

Ce gâteau est entre le gâteau au fromage blanc et le banana bread.

L'avantage de ce gâteau c'est qu'il contient très peu de sucre et pas de matière grasse. C'est en fait la banane qui va apporter le côté sucré et va aussi remplacer la texture du beurre. Un peu comme dans mon test de brioche à la banane, où la banane remplaçait la matière grasse de ma recette classique de brioche.

Comme quoi la pâtisserie peut aussi rimer avec moins de sucre et moins de gras ^ω^.

Attention cependant, ce n'est pas une recette allégée pour autant. Personnellement je ne suis pas partisane de la cuisine allégée, je n'y crois absolument pas. Bien souvent quand on dit allégé, les gens ne contrôlent plus ce qu'ils mangent et se goinfrent... Normalement "c'est light !".
Je considère qu'il faut juste revoir nos quantités d'alimentation, manger raisonnablement, mais sans se priver des bonnes choses. Et ça change la vie !

Bon je vous laisse à vos fourneaux. Attention, c'est une recette assez addictive quand on aime les recettes à la banane ! Et il a fallu surveiller pour que tout le cake ne parte pas en une fois ^ω^
       

Banana cake
   

aux raisins et canneberges
   

Ingrédients

2 oeufs
220 g de fromage blanc
70 g de flocons d'avoine
20 g de farine
2 c. à soupe de miel (ici de châtaignier - mais tout autre miel peut convenir)
1/2 c. à café de cannelle
1 banane et la moitié d'une pour la décoration
50 g d'un mélange de raisins secs et canneberges séchées

Préchauffer le four à 180°C

Battre les oeufs en omelette, et y ajouter le fromage blanc, le miel et mélanger.

Ajouter ensuite la banane écrasée (en gardant la demi banane pour la décoration).
Mélanger.

Puis ajouter la farine, les flocons d'avoine et la cannelle, et mélanger.
Puis les raisins secs et les canneberges, et mélanger.

Verser dans un moule préalablement beurré et fariné.
Déposer la demi-banane sur le dessus, et l'enfoncer légèrement.

Enfourner pour 30 à 40 minutes suivant votre four. Vérifier la cuisson au couteau.

Après cuisson je l'ai enduis de sirop d'agrume maison pour lui donner un côté brillant.

  

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 12:09 - Dessert - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 avril 2020

Gâteau ultra-moelleux aux fraises (Martha Stuart)

La saison des fraises commence tout juste, il va être temps d'en profiter.

Nous n'aurons pas celles du jardin avant l'été - toujours en retard - il faut dire que nos fraises sont ancestrales - certaines ayant été plantées à l'époque des grands parents de mon mari ! Et ç vrai dire, on ne s'en occupent pas. On les laisse juste courir librement dans tout le jardin. D'une année sur l'autre, elles ne sont jamais au même endroit... Elles n'en font qu'à leur tête ^ω^

Bref pour vous inciter à profiter des fraises, voici une recette issue du livre « Cakes » de Martha Stuart, que vous pouvez aussi trouvé sur le site de Martha Stuart : ici.

Pour les recettes de Martha Stuart, je divise toujours la quantité de sucre par 2. J'avoue que je n'arrive plus depuis bien longtemps à manger des gâteau aussi sucré. Dans la recette, je vous laisse la quantité initiale... mais franchement, même si je ne suis pas une ayatollah du sans sucre, cette recette avec beaucoup moins de sucre, est tout aussi bonne.

C'est une recette que j'ai déjà faite plusieurs l'an passé - et une fois cette année. Elle est ultra simple.

Bon confinement !
Prenez soin de vous ^ω^

Gâteau aux fraises

de Martha Stuart
    

pour un moule à manquer de 20 de diamètre

85 g de beurre mou
200 g de sucre (ici je n'en mets que 100 g)
190 g de farine
1 oeuf moyen
120 g de lait à température ambiante
1 pincée de sel
1 1/2 c. à café de levure chimique
1/2 c. à café d'extrait de vanille
2 c. à soupe de sucre roux pour saupoudrer le dessus du gâteau avant cuisson
400 g de fraises équeutées et coupées en deux

 Préchauffer votre four à 190 °C

Crémer le beurre et les 100 g de sucre au fouet jusqu’à obtenir un mélange bien crémeux.

Ajouter le sel, l'extrait de vanille, l’œuf et mélanger.

Ajouter le lait petit à petit en mélangeant bien.

Dans un autre récipient, mélanger la farine et la levure,
puis incorporer délicatement ce mélange sec à l'autre mélange.

Verser la préparation dans un moule beurré et fariné.

Enfoncer chaque demi-fraises dans la pâte en laissant le moins d’espace possible entre chaque fraise,
puis saupoudrer de sucre roux.

Enfourner pendant 10 minutes.
Puis baisser la température du four à 170 °C et laisser cuire pendant une heure.
Vérifier la cuisson au couteau. Lorsque la lame ressort sèche, le gâteau est cuit.

  

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 23:07 - Dessert - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

18 avril 2020

Trucchia... ou l'omelette niçoise... comme quoi tout se mange dans la blette

Et si on parlait blette ou bette ?
Pour ceux qui ne les connaissent pas sous ces appellations peut-être que bettes à carde, poirées, poirées à carde, joutes, jottes, côtes de bettes... vous parlerons plus ?

En fait, sous toutes ces appellations, on trouve le même légume, de la famille de la betterave. La différence avec la betterave, c'est que pour les blettes, on ne consomme que les feuilles et les tiges.

C'est plutôt un légume rustique.

Chez moi, on en consomme principalement les côtes blanches à la tomate ou en gratin avec une bonne béchamel et beaucoup d'emmenthal râpé (comme dans la recette de gratin de blettes au jambon que je vous avez proposé il y a quelques années)... Le vert des feuilles allait généralement aux lapins, à la poubelle ou au composte.
Ce faisant pendant longtemps à tort, j'ai cru que le vert des feuilles ne se mangeait pas.

Pour tout vous dire, j'ai découvert que le vert des feuilles de blettes se mangeaient lors d'une émission de Julie Andrieu sur ses escapades en France, où j'ai découvert la tourte aux blettes (tarte sucrée spécialité niçoise), qui m'avait inspiré pour ma tarte aux bettes maritimes.
Comme quoi il est toujours temps d'apprendre :o)

Ayant trouvé de belles bottes de blettes au marché, de 2 variétés différentes, mais que l'on cuisine de la même façon pour les 2. J'ai eu envie de ne rien gâcher.
Seulement j'avais déjà ma touche sucrée de fin de repas, donc hors de question de faire une tarte sucrée. Il me fallait autre chose !

C'est comme cela que je me suis souvenue d'une recette trouvée dans un livre sur les crêpes et galettes (enfin, quand on regarde les recettes de ce livre, son titre devrait être élargie aussi à la famille des omelettes) : la Trucchia.

La Trucchia ou trouchia est une spécialité niçoise, d'où son autre nom d'omelette niçoise. Elle fait partie de toutes ces omelettes que l'on trouve dans le Sud-Est comme le crespeou ou l'omelette à la moissonneuse. Toutes ces omelettes étaient traditionnellement préparées pour les travailleurs des champs durant les moissons.

S'agissant de la Trucchia, elle est réalisée à partir du vert des feuilles de blettes.
Comme toujours pour ces recettes populaires, les recettes varies en fonction des familles et des personnes, mais quelle qu'en soit la recette, sa base est toujours la même : du vert de blettes, des oeufs et du parmesan. Après on peut y trouver suivant les recettes : des pignons, des herbes aromatiques, du jambon ou assimilé...
Bref faites vous plaisir comme toujours !

Ici je suis restée sur la base.

Comme elle se mange autant chaude que froide, elle est idéale pour les piques-niques (vous me direz c'est pas encore de saison), mais on peut la déguster en brunch ou en apéritif (et là c'est de tout temps).

Une autre façon de manger les blettes, une façon de tout manger sans rien gâcher...

Une recette anti-gaspi par excellence, ultra simple et au final super addictive.

 

Trucchia

Ingrédients

250 g de vert de blettes
1 oignon
4 oeufs
100 g de parmesan râpé
sel et poivre

Laver les verts de blette, les sécher et les hacher au couteau finement.

Éplucher et émincer l’oignon.

Chauffer de l’huile d’olive dans un sautoir et y faire revenir l’oignon sans le colorer.
Puis faire ajouter le vert de blettes, et laisser suer quelques minutes.
Réserver dans un récipient, et laisser refroidir.

Battre les oeufs, avec une pincée de sel en omelette.
Ajouter le parmesan, puis les blettes, et bien mélanger.

Faire chauffer une poêle avec un peu d'huile d'olive,
et y verser la préparation.

Bien étaler et laisser cuire d'un côté, puis retourner et laisser cuire l'autre face.

Tailler en gros carrés.
Déguster !

   

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 17:23 - Légumes - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2020

Cornue de M. Chataignou (ancien boulanger du Grand-Bourg) - Pâques

Joyeuses Pâques !

Voici un gâteau de Pâques traditionnel pour ma famille, et sur lequel j'avais déjà fait un billet assez ancien maintenant : la Cornue. Il était temps de refaire un billet.

Ce gâteau n'a rien d'extraordinaire. Certains diront que c'est une génoise, un gâteau de Savoie, un gâteau vélo... Certes cela y ressemble, j'en conviens ! Mais c'est pour moi le gâteau de Pâques de mon enfance et celui que j'ai plaisir à retrouver chaque année.

Traditionnellement dans la Creuse, vous me direz aussi, le gâteau de Pâques est une brioche en forme de Y dégustée le dimanche des Rameaux. La forme de cette brioche en Y représenterait la trinité ou un culte priapique, sachant que Priapre est un dieu phallique des jardins chez les Grecs...

Personnellement je n'ai jamais connu la Cornue brioche. Dans le village de la Creuse, le Grand-Bourg, où j'ai passé toutes mes vacances de petite parisienne que ses parents envoyaient chez ses arrières-grands parents à la campagne, et une année scolaire (quelle chance et que de souvenirs ^ω^), la Cornue de Pâques a toujours été, et sera toujours, ce gâteau triangulaire que l'on achetait à la boulangerie de M. Chataignou au Grand-Bourg.

Ce gâteau triangulaire sur lequel était réalisé un tracé en fondant et parsemé de petits oeufs de Pâques... qu'il était facile de chipper ^ω^

Je me demande si encore aujourd'hui le boulanger actuel perpétue cette tradition de Pâques ? Ce n'est pas cette année que je le saurais, confinnement oblige.
En tout cas de l'espère.

Le boulanger M. Chataignou est décédé depuis bien longtemps, mais il avait eu la gentillesse de donner quelques une de ces recettes à mon arrière-grand mère, dont celle de sa fameuse Cornue. Ce qui est une vrai chance, car cela me permet de refaire vivre cette recette qui m'est chère, et surtout de ne pas la laisser tomber dans l'oubli.
Cette recette se transmet de génération en génération, j'ai toujours connu ma mère préparer une Cornue pour Pâques.

Ce gâteau a en principe une forme triangulaire, pour représenter la Trinité, et est décoré avec des petits oeufs de Pâques en sucre et de dessins en glaçage.

C'est un gâteau tout simple, rapide à faire et hyper moelleux. Un gâteau tout simple pour fêter Pâques ^ω^ comme il se doit.

 

Cornue "gâteau" de M. Chataignou
 

Recette de Pâques du Grand-Bourg
   

5 œufs
125 g de sucre
125 g de farine
1 pincée de sel
des petits œufs de Pâques à la liqueur

Glaçage

Sucre glace et un peu de jus de citron

Préchauffer le four à 180°C

Séparer le jaune du blanc de 4 œufs.

Mélanger les 4 jaunes, et l'œuf entier restant avec le sucre, jusqu'à blanchiment.

Incorporer la farine en une fois.

Monter les blancs en neige avec une pincée de sel.
Une fois les blancs en neige ferme, les incorporer délicatement à la préparation.

Verser la pâte dans un moule (triangulaire en principe) préalablement beurré et fariné.

Faire cuire pendant environ 25 mn.

Démouler et laisser refroidir.

Dessiner au glaçage sur le tour de la Cornue et coller les oeufs au glaçage.

  

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 13:11 - Dessert - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,