Macaronette et cie

Et pourquoi pas vous donnez envie de cuisiner, et de partager mes recettes de cuisine, mes découvertes culinaires, mes envies, coups de coeur. La cuisine c'est le lieu le plus conviviale et de partage.

22 septembre 2017

Pancakes au sésame

Il y a bien longtemps que je n'avais proposer de recette de pancake. 

Et voilà que l'envie m'a pris de tester une nouvelle version de pancakes au sésame. Il faut dire qu'après les pancakes parfumés au sésame noir, que j'affectionne particulièrement, il fallait tester le sésame blanc.

Ici comme pour les pancakes de sésame noir, j'utilise de la pâte de sésame : ici il s'agit de pâte japonaise, mais vous trouverez facilement de la pâte de sésame blanc ou noir en magasin bio.

La pâte de sésame est faite à partir de graine de sésame torréfiées. Son goût de sésame est très puissant, et assez différent du sésame noir. Je dirais que c'est moins fort en goût, mais cela reste bien caractéristique.

A déguster avec du sirop de sucre... ou tout ce qui vous plaira.
         

Pancakes au sésame

Pour 8-10 pancakes

Ingrédients :

150 gr de farine
4 cuil à soupe de sucre
1 cuil à café de levure chimique
2 cuil à soupe de pâte de sésame
1 oeuf + 1 blanc
25 cl de lait
1 cuil à soupe d'huile de colza
1 pincée de sel
graines de sésame torréfiées

Dans un saladier, mélanger ensemble la farine, le sucre et la levure.

Dans un autre récipient, battre l'œuf entier avec l'huile et le lait.

Ajouter progressivement les liquides au mélange sec.
Vous devez obtenir une pâte homogène, mais pas totalement liquide.

Ajouter la pâte de sésame et mélanger de nouveau.

Battre le blanc d'œuf en neige bien ferme avec une pincée de sel.
Puis incorporer le blanc en neige à la pâte.

Faire cuire à la poêle bien chaude une louche de pâte,
une fois la pâte versée, saupoudrer de graines de sésame la face encore crue.
Retourner le pancake lorsqu'il commence à faire des trous et que la pâte commence à prendre.

Déguster selon votre envie.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Contrat Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Macaronette et Cie.

Posté par Totchie à 07:53 - Dessert - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2017

Gâteau Splatoon... le retour pour un goûter

Avertissement : inutile de m'envoyer des messages pour me demander si je peux vous faire un gâteau de ce type : je ne vends rien, je fais ça pour le plaisir pour ma famille et mes amies, je ne suis pas cake designer... et j'avoue que je préfére la vraie pâtisserie que ce type de gâteau décoré.

Splatoon le retour... et pourtant rien à voir avec le 2ème opus du jeu sorti cet été !

Pour ceux qui s'en souviennent, j'ai déjà réalisé un gâteau Splatoon il y a 2 ans pour l'anniversaire de mon ado... 2 ans après, à la demande de ma junior qui devient ado à son tour, me voici à refaire un gâteau sur le même thème.
J'avoue que cette 2ème version n'a rien de bien innovant, sauf le inkling debout pour ressembler à l'amiibo.

Pour ceux qui ne connaisse pas Splatoon : il s'agit d'un jeu sur console Wii U, une sorte de paint-ball, dans lequel s'affronte 2 équipes avec des couleurs différentes. Le but est de recouvrir la surface du sol d'un grand terrain d'encre colorée. L'équipe gagnante est celle à réussi à repeindre le plus grand territoire.
Dans ce jeu, il ne s'agit pas de peinture, mais d'encre, car les personnages sont mi-humains-mi-calamar, appelés Inkling.

Pour réaliser la "tête" des calamars, j'ai réutilisé le moule de la tête de l'amiibo (personnages de la Wii) avec le kit de création de moule en silicone (de chez Silli.Creations) : je vous renvoie donc à mon billet précédent pour la réalisation du moulage, et des calamars.

Autre innovation de cette version le gâteau intérieur : cette fois, c'est un gâteau tout chocolat accompagné de pâte à tartiner chocolat et de confiture de framboise.

Pour faire le gâteau, j'ai utilisée la recette de "génoise cake design" de ma copine Annabelle du blog "Gâteau à croquer" (dont je vous incite à aller visiter le blog que j'affectionne beaucoup). J'ai fait une version chocolat de son gâteau génoise cake design.
Pour tout vous dire, j'adore les recettes d'Annabelle pour la réalisation de ce type de gâteau décoré. Une de mes préférées chez elle est celle de génoise citron, avec un curd citron c'est une tuerie. Ses gâteaux ont une super texture, mais surtout ils sont bons.

Un gâteau qui a eu du succès et des whaou des copains-copines de ma fille.
       

Gâteau Splatoon (version 2)
         

Pour 10 - 12 personnes
Gâteau de 20 cm de diamètre pour une hauteur de 7,5 cm

Gâteau au chocolat    
       Recette de "Gâteau à croquer"

Ingrédients 

4 œufs moyens
225 g de sucre (300 g dans la recette originale - mais j'ai l'habitude de réduire les quantités de sucre)
250 g de farine
50 g cacao amer en poudre

1/2 sachet de levure
125 ml d’huile neutre type colza ou arachide (bien évidemment ça marche aussi avec de l'huile d'olive pour parfumer)
125 ml de lait

Préchauffer le four à 180°C

Monter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que la préparation double de volume et soit bien crémeuse.

Incorporer délicatement la farine, le cacao amer en poudre avec la levure tamisée,
puis incorporer l’huile et le lait
.

Verser dans un cercle de pâtisserie beurré et fariné.
Faire cuire environ 45 minutes - vérifier la cuisson à la pointe d'un couteau.

Démouler et laisser totalement refroidir.

Finalisation

1 pot de pâte à tartiner
1 pot de confiture de framboises (allégé)

Couper le gâteau sur le dessus pour égaliser la surface.
Puis le couper en 3 couches égales.

Déposer un cercle de gâteau au chocolat (en gardant le cercle avec la partie lisse - dessous du gâteau à la cuisson),
et tartiner de pâte à tartiner puis d'une couche de confiture.

Déposer un 2ème cercle, et tartiner de nouveau de pâte à tartiner puis d'une couche de confiture.

Déposer enfin le dernier cercle chocolat, en mettant le côté lisse sur le dessus.
Enduire tout le gâteau (dessus et côtés) avec de la pâte à tartiner.

Recouvrir de pâte à sucre.
Pour des explications sur comment recouvrir un gâteau de pâte à sucre : ici
Vous trouverez aussi quelques conseils qui me sont propres.

Nota : tout le décors est collé à l'eau.
Je n'utilise pas de colle alimentaire. Je trouve inutile de payer de la colle alimentaire alors que l'eau fonctionne très bien.      
Je vous remets ci-dessous le pas-à-pas pour faire un calamar.  
    

Inkling
     

  
           

Explicatif pour un calamar
         

 

Prendre un morceau de pâte à sucre de la couleur souhaité du calamar et mouler la tête.
Découper les bords et l'excédent afin de retrouver la forme du calamar.

   

Découper des cercles de pâte blanche pour les yeux.
Coller les pastilles blanches et étaler la pâte dans l'orifice.
Marquer la pupille et coller une petite bille de pâte pour les yeux.
A l'aide d'un pinceau et de colorant noir : dessiner la pupille.

   

A l'aide d'un pinceau et de colorant noir marquer le bas des yeux.
Façonner les 2 tentacules, et le coller au corps avant de poser le calamar sur le décors.

  

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 17:19 - Pâte à sucre - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 septembre 2017

Cheesecake soufflé japonais au chocolat

Il est dangereux de lire des mangas ! En tout cas pour moi cela l'est puisqu'après, j'ai toujours envie de faire de la cuisine japonaise !

Pour le coup, j'ai eu envie de refaire un cheesecake soufflé, mais cette fois au chocolat en craquant sur la recette de Cook Kafemaru de Chokosufurechīzukēki (チョコスフレチーズケーキ). Il avait l'air si fondant, si aérien, et je n'ai absolument pas été déçue. De quoi me réconcilier avec les gâteaux au chocolat, que je n'affectionne pas trop (je vous l'avoue quand il y a du gâteau au chocolat... généralement je me force !).

Comme je vous l'avais expliqué pour la recette de cheesecake japonais proposé il y a quelque temps, la version japonaise se prépare comme un soufflé, d'où son nom d'ailleurs : Sufurechīzukēki (スフレチーズケーキ) qui signifie : gâteau soufflé au fromage (スフレケーキ - Sufurekēki : gâteau soufflé  (ケーキ - kēki : gâteau) + チーズ - chīzu : fromage).
Contrairement à la version américaine, le cheesecake japonais a une texture incomparablement ontueuse et aérienne. Ce qui le rend aussi très addictif, car il se mange bien plus facilement que les cheesecake classique.

Pour la recette, comme je le disais plus haut, j'ai suivi celle de Cook Kafemaru, mais en y ajoutant un peu de farine et de fécule de maïs - ce qui permet de mieux tenir le cheesecake, sans pour autant l'alourdir. Maintenant il vous appartient de ne pas en ajouter.

Attention une recette addictive qui donne envie d'en refaire.
         

 Cheesecake soufflé japonais
    
au chocolat
   

Moule à cake de 27×8 cm

Ingrédients

150 g de chocolat noir
150 g de cream cheese à température ambiante
4 oeufs
70 g sucre
20 g de farine (optionnel)
10 g de fécule de maïs (optionnel)

Préchauffer le four à 170°C.

Séparer les blancs des jaunes.

Faire fondre le chocolat au bain marie.
Crémer le cream cheese et l'ajouter au chocolat, puis mélanger.
Ajouter les jaunes au mélange et mélanger de nouveau.
Ajouter ensuite la farine et la fécule et mélanger de nouveau.

Monter les blancs en neige et les serrer avec le sucre.
Les incorporer délicatement au 1er mélange, en trois fois.

Couler la pâte dans un moule recouvert de papier cuisson.

Déposer dans un plat le moule et mettre de l'eau chaude dans le plat afin de faire cuire au bain-marie.

Enfourner 15 mn à 170 °C.
Baisser à 160°C et laisser 10 mn, puis éteindre le four et laisser le cheesecake 30 mn dans le four encore chaud.

  

Sortir et laisser complétement refroidir avant de démouler.
Saupoudrer de sucre galce avant dégustation.

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

 

Posté par Totchie à 12:17 - Dessert d'ailleurs - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2017

Kimchi-jeon (김치전)

Il ne fallait pas me donner envie avec du kimchi... Vous vous reconnaîtrez j'en suis sûre ;o)

J'ai quelques recettes coréennes sur mon blog, mais relativement peu. Il faut dire que c'est une cuisine que je ne connais pas assez, sauf les classiques comme le bibimpap, japchae, les tteok et autres kimchi pour les salés (bien que je n'ai pas encore tenté de faire des kimchi), et les hotteok et yakwa pour le sucré.

Lors de l'année de la Corée en France, j'avais eu la curiosité d'aller à des ateliers culinaires organisés par le Centre Culturel de Corée à Paris, ce qui m'avait fait découvrir que la fermentation est une des grandes spécialités de la cuisine coréenne.

En parlant de fermentation, dernièrement on m'a offert un excellent pot de kimchi fait maison. Pour ceux, qui ne savent pas ce qu'est le kimchi, il s'agit d'une préparation fermentée à base de légumes, dont le plus connu est le kimchi de chou chinois (Baechu-kimchi (배추김치)) que l'on trouve assez facilement dans les boutiques asiatiques. Il fait souvent parti des accompagnements de plats.

Me retrouvant avec un kimchi fait maison et un kimchi en bocal acheté dans un magasin asiatique, il me fallait trouver comment utiliser le kimchi de chou et bien en profiter.

C'est comme cela que je me suis souvenue d'une recette ultra simple dont j'avais pris note, de Kimchi-jeon 김치전. Les jeon (전) sont des sortes de crêpes ou de galettes agrémentées de légumes ou même de viandes.

Ni une ni deux, bien évidemment, je passe sur 3 blogs de cuisines coréennes qui font référence pour moi : le blog de Luna "La table de Diogène est ronde", celui d'Aeriskitchen, et de Maangchi.
Les recettes des 3 blogs sont à peu près équivalentes, mais in fine j'ai suivi la recette de Luna, dont le blog est une mine de recettes mais aussi d'explications de la culture culinaire coréenne et des produits coréens.

Pour une recette simple, elle est ultra simple et rapide, le tout étant d'avoir un bon kimchi.

C'est parfait à manger en snack ou en apéritif qui change... accompagné par exemple avec du Soju (alcool de patate douce coréen). Attention : c'est hyper addictif !
    

Kimchi-jeon
 

(김치전)
     

pour 5 - 6 crêpes de 15 cm de diamètre.

Ingrédients

200 g de kimchi de choux chinois essoré
200 g d'échine de porc (ou d'allumettes de jambon pour moi)
40 ml de jus de kimchi (prélevé dans le pot de kimchi)
110 ml d'eau glacée
130 g de farine de blé T45
20 g de fécule de pomme de terre
sel
Huile végétale neutre ou saindoux

Emincer finement le kimchi de chou.

  

Mettre dans un récipient tous les ingrédients et mélanger, sans trop mélanger.
Réserver au réfrigérateur.

Faire chauffer une poêle avec de l'huile, et faire cuire les crêpes de la pâte.
Il faut qu'elles soient dorées à souhait.

Déguster de suite.
Ici coupé en snack avec du avec du soju (소주).

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 20:20 - Plat d'ailleurs - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 septembre 2017

Korma d'agneau à ma façon

Je n'ai pas autant de livre de cuisine indienne que j'en ai de cuisine japonaise ou chinoise, mais encore un peu et je n'en serais pas loin. Il faut dire que j'adore les différents curry, korma et plats en sauce de la cuisine indienne. Ils sont toujours plein de saveurs et de parfums d'épices qui, rien qu'en les cuisinant, vous transportent.

Généralement je suis les recettes de mes livres, mais à force de faire des curry, korma ou autres préparations, il arrive aussi que la flemme d'ouvrir un livre me prenne, et j'improvise avec les épices auxquelles je pense ou que j'ai sous la main.

Avec cette pratique aléatoire des mélanges, j'ai pris l'habitude depuis des années de noter ce que je mets dans mes plats, ce qui permet de refaire le plat lorsque le résultat a plu. Enfin, lorsque j'ai indiqué sur le post-it ou mon carnet de notes à quoi correspondait la liste des ingrédients et les quantités ! Dans le feu de l'action culinaire, je n'ai pas toujours une parfaite rigueur dans la prise de notes !

Bref, dernièrement j'avais acheté de l'agneau histoire de faire théoriquement une recette trouvée dans un magazine... Bien évidemment dans une furie du rangement, je me suis cachée le magazine, et ai égarée par la même occasion la recette.

Restait ma viande d'agneau, une non envie de refeuilleter mes magazines de cuisine, et surtout un post-it déjà bien usé après avoir fait cette recette plusieurs fois... Il était donc temps de l'écrire au propre, et pourquoi pas de la partager.

Même si improvisée, je pense que l'on retrouve ici quasi tous les épices des korma classiques que l'on trouve dans les recettes des livres de cuisine indienne.
     

Korma d'agneau
       

Ingrédients

1 kg de viande d'agneau desossée
2 oignons
2 gousses d'ail
1 morceau de gingembre frais (environ 3 cm)
huile d'olive
2 clous de girofle
6 gousses de cardamones
1/2 c. à café de poudre de cannelle
1 c. à café de graines de cumin
1 c. à café de graines de coriandre
1 c. à café de curcuma
1/4 c. à café de poudre de noix de muscade
250 g de tomates concassées.
1 yaourt nature
sel
piment selon votre goût
1 c. à café de feuilles de coriandre fraîches ciselées finement.

Couper la viande d'agneau en petits morceaux.

Eplucher les oignons, et les ciseler.
Eplucher l'ail et écrasser l'ail.
Eplucher le gingembre et hacher le.

Dans un mortier, écraser les gousses de cardamones, les graines de coriandre et de cumin.
Ajouter à ces épices, le curcuma, la muscade et les clous de girofle.

Faire chauffer l'huile dans une cocotte, et faire revenir les morceaux de viande.
Résever les morceaux de viande.

Mettre les épices et les faire revenir 1 minutes, ajouter les oignons, l'ail et le gingembre,
et faire revenir 1 à 2 minutes. Ne pas faire colorer.

Remettre la viande d'agneau, mélanger et ajouter les tomates concassées, un peu d'eau pour couvrir, et le yaourt.
Assaisonner sel et piment selon votre goût.
Porter à ébullition, couvrir et laisser braiser 40 à 50 minutes environ - jusqu'à ce que la viande soit tendre.

Servir avec un riz pilaf.

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 19:25 - Plat d'ailleurs - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 septembre 2017

Les sprits... ou spritz !

Spritz ou sprits telle est la question pour le nom de ces petits biscuits à la forme si caractéristique.

On va dire que spritz, car c'est souvent sous ce nom que l'on trouve les recettes ou sablé viennois, est celui de la version maison, tandis que le sprits est celui des biscuits qu'on trouve dans les rayons de nos supermarchés.

Mais une autre question tourne autour de ce biscuit : Alsacien-Allemand ou néerlandais...

Pour ce qui de la version de la fameuse marque qu'on trouve en supermarché, aucune doute d'après le site de la marque Delacre, la recette originale des sprits est néerlandais. Le gâteau d'origine est nature ou légèrement recouverte de chocolat. Mais de nos jours, on ne compte plus les versions de ce biscuit décliné par la marque.

Pour ce qui est des spritz, hormis que la forme des gâteaux alsaciens est traditionnellement en bâtonnets, on trouve la plupart du temps des recettes qui reprennent la forme des sprits. Allez savoir pourquoi ?

Alors quelque soit l'origine de ce biscuit, j'ai repris ici la version de Pierre Hermé des spritz (ou sprits...). C'est une recette intéressante pour utiliser du blanc d'oeuf, car sa recette n'utilise que le blanc.
       

Spritz (ou Sprits)
         

Pour 20 biscuits environ

Ingrédients 

190 g de beurre ramolli
75 g de sucre glace
2 pincées de fleur de sel
1/2 gousse de vanille
30 g blanc d’œuf (soit l'équivalent d'un blanc d'un oeuf moyen)
225 g de farine

200 g de chocolat noir ou au lait si vous souhaitez les décorer

Crémer le beurre.
Ajouter le sucre glace, la fleur de sel, les grins de la gousse de vanille et le blanc d’œuf et mélanger.

Incorporer la farine sans trop travailler la pâte.

Préchauffer le four à 180°C.

Mettre la pâte dans une poche à douille munie d’une douille cannelé.
Vous pouvez laisser la pâte une trentaine de minutes au réfrigérateur.

Dresser vos sablés en forme de "W" sur une plaque recouverte de papier cuisson.

  

Enfourner pour 12 à 15 minutes - sans les laisser trop brunir.
Laisser refroidir sur une grille.

Faire fondre le chocolat au bain marie et tremper la moitié des biscuits.
Laisser durcir sur une feuille de papier cuisson.

 

 N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis,
ou liker sur FB ou twitter si ce billet vous a plu.

Licence Creative Commons Tous les textes et photos contenus sur ce blog sont la propriété de Sandrine CHAUVIN alias Macaronette et Cie

Posté par Totchie à 17:22 - Petits gâteaux - biscuits - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,